Yokkai Index du Forum
Yokkai
.: La ville des Orphelins :.
 
Yokkai Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Une simple peluche ? [shun] ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Yokkai - Centre -> Quartier sud - Hearts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ake Kageki
Poursuivant

Hors ligne

Messages: 269
Résidant: Spades
Armes de prédilection: hallebarde et POGOOOOOOOO !!!! mwahahahahaaha
Tendance: Seme, mais simplement parcequ'il n'a pas rencontré plus fort que lui...

MessagePosté le: 14/10/2008 19:09:34    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Ake n'avait pas remit les pieds dans ce quartier depuis quelques temps. La dernière fois il y- avait croisé un orphelin pour le moins étrange et c'était resté un assez bon souvenir sur l'ensemble, un coup d'oeil à la cicatrice blanchatre qui lézardait sa chair basanée au dessus de la pliure du coude de son bras droit lui rapella totalement les évènement de ce jour pluvieux.

Bon. Ce n'était aps tout ça, mais il devait se concentrer un petit peu quand même. Après tout, il traversait un quartier plein d'orphelins et peutêtre ceux ci se sentiraient d'essayer de s'en prendre à lui, grand mal leur en fasse, mais malgrès tout, il préférait se tenir pret afinde parer à toute éventualité... La peluche de lapin bleu à grandes oreilles tenues fermemant au creu de son poing. Un instant le ridicule de la situation faillit l'abattre. Comment s'en était il retrouvé à transporter une peluche, certes bien plus grande que la moyenne, pour gamin dans des coins hostiles.

En réalité, il avait trouvé ça au sous sol de Ace, c'était posé dans un coin, personne ne s'occupait de ce pauvre lapinou. Au départ ça ne l'avait aps vraiment fait tilter, ce n'était qu'après avoir finit d'acheter les quelques provisions d'usages qu'il était repassé au lieu dit et avait recroisé le regard malheureux du pauvre animal abandonné. Il l'avait donc ramassé et embarqué avec lui. Personne ne viendrait se plaindre de cette disparition, l'orphelin qui l'avait possédé étant certainement mort vu l'endroit où il l'avait ramassé.

Ainsi donc, le poursuivant marchait d'un pas relativement alerte au travers des toits de Hearts, son étrange trouvaille à la main. Il lui tardait d'être de retour au bercail, quoi qu'il  savait pertinement qu'aussitôt arrivé il s'endormirait et perdrait encore une journée de boulot...



[à toi Shun. Je suis désolée pour le retard c'est le bordel sur le plan IRL par chez moi T_T] 
_________________

La souffrance est meilleure que l'amour...
...L'abandon est un douce ironie.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: 14/10/2008 19:09:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Shun Sin
Orphelin

Hors ligne

Messages: 58
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Shuriken
Tendance: Ambi

MessagePosté le: 19/10/2008 02:21:09    Sujet du message: Re: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

La journée était calme, voir même ennuyante, ce qui lui plaisait largement. Shun était tranquillement assis en plein milieu de la place, observant le ciel avec admiration. D'un doigt, il frappait ses chaînes les unes contres les autres, il adorait le tintement qu'elles produisaient. Un bruit étrange le fit sortir de ses pensés. Lentement, il baissa la tête, et scuta l'endroit du regard. Nerveusement, Shun mordillait sa lèvre. Puisqu'il ne vit rien d'anormal, il retourna a sa contemplation du ciel.

Alors qu'il venait de trouvé un nuage en force de lapinou, quelqu'un passa devant lui, en lui cachant le soleil. Légèrement agacé, il se pencha pour voir qui lui avait bloqué le soleil. Sin n'en croyait pas ses yeux. Un homme marchait la bas, tenant dans sa main un lapinou, trop ressemblant a celui dans le ciel. Quelque peu troublé par cette ressemblance, il se leva et se mis a la poursuite de l'homme au lapinou.

Haletant, il courrait vers le lapinou. Mais plus il se rapprochait, plus il remarquait que ce n'était sûrement pas un Orphelin qui le possédait. Sin avait maintenant peur, il redoutait plus que tout les poursuivants ; ils sont tellement dur amadouer ... Il serait donc plus complexe d'avoir la peluche...

Il n'avait qu'une pensé, sauver ce lapin ! Pauvre Lapinou ! Pris entre les griffes d'un méchant poursuivant ! Fronçant légèrement les sourcils, c'était devenu une mission. Il devait avoir ce lapin, pour le rentre heureux.

Il accrocha solidement le vêtement de l'inconnu, tout en prononçant un petit '' Eh ! ''
Sin espérait maintenant qu'il ne mourrait pas pour ce lapin. Rembobinent ses ancienne pensé, il vu a quel point cette mission personnelle était stupide...mais il voulait encore et toujours ce lapinou.

Comme si cela était tout a fait normal, il fit son sourire le plus craquant, et prononça sûrement ;
- Je peux avoir ce lapinou?

En prononçant cette phrase, il frôla sa poche arrière, là où ce trouvait un de ses shuriken, il souhaitait ne pas avoir a s'en servir. Tout sauf ça, il détestait se battre, et avait tellement honte lorsqu'il fuyait.


[Ouff, premier post officiel de Shun. Désoler si j'ai mis du temps, j'étais vraiment...sans idée devant ton post ^^''' ]
_________________

La schizophrénie est possiblement une merveilleuse maladie.
Revenir en haut
Ake Kageki
Poursuivant

Hors ligne

Messages: 269
Résidant: Spades
Armes de prédilection: hallebarde et POGOOOOOOOO !!!! mwahahahahaaha
Tendance: Seme, mais simplement parcequ'il n'a pas rencontré plus fort que lui...

MessagePosté le: 20/10/2008 23:34:24    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

[pas de soucis je suis pas rapide non plus -_^;; ]


"gné ?!"

Le poursuivant regarda très légèrement vers le bas à côté de lui. Un orphelin... C'était un orphelin qui se pendait à ses basques ! Il resta un instant sans voit face à cette constatation pour le moins abracadabrante, des orphelins qui l'attaquaient daccord, que certains lui ait même demandé de l'aide ça avait été plus rare mais soit aussi,  mais des qui venaient d'eux même avec de grands sourires c'était bien la première fois que ça lui arrivait. Puis ayant enfin incorporé ce constat à son pauvre cortex il réalisa ce que venait de lui demander le môme. Oui, c'était un jeune celui là, adolescent rachitique, ça se voyait assez facilement, même s'ils faisaient pratiquement la même taille l'un et l'autre.

"Tu veux ça ?"

Il releva la main tenant la bestiole en peluche et dans le même temps réalisa qu'il agissait encore de façon inapropriée. On ne répondait pas à une proie bordel ! on l'atrappait par le col et on la décolllait de terre !! En même temps il était vrai qu'il avait un petit air craquant... Et vlan. Cerveau primaire le retour, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu ce genre de pensées tient.

Un sourire se dessina sur ses traits, relativement annonciateur pour l'orphelin qu'il n'aurait aps l'objet aussi facilement. Ake se pencha un tout petit peu et demanda d'une voix bien trop tranquille alors que ses yeux détaillaient sans véritable discrétion, juste ce qu'il fallait pour aps que ce soit de manière réellement flagrante mais il manquait pas grand chose, son cadet.

"Et pourquoi devrais je te le donner ? Tu n'es pas mon égal pour me demander ça. Mais disons que je pourrais peut être y réfléchir... A quel point veux tu cet animal ? Qu'est ce que.. Tu serais prêt à faire pour lui ?"
_________________

La souffrance est meilleure que l'amour...
...L'abandon est un douce ironie.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shun Sin
Orphelin

Hors ligne

Messages: 58
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Shuriken
Tendance: Ambi

MessagePosté le: 22/10/2008 01:00:50    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Il ne pouvait plus reculé maintenant, la question était lancé. Non, en fait, il pouvait toujours reculé. Ouais, se tourné et courir, mais le poursuivant...le poursuivrait sûrement. Il opta pour une attitude mignonne, ne sachant pas trop si cela le tuerait, le sauverait ou l'enfoncerait. L'homme me sembla pas trop réagir a l'entente de sa question. L'avait-il écouté ? Sin se préparait a répéter sa question, mais le poursuivant réagit enfin... La réponse lui donna un léger aperçu du mental de son interlocuteur. ''Tu veux ça? '' * Bien sur que je veux ça crétin ! Pourquoi je te l'aurais demander sinon ! * Hmm.. Des pensés restait des pensés, il se contenta de faire un mouvement approbateur de tête, suivis d'un sourire.

Shun avait l'impression de plutôt bien se débrouiller jusqu'à maintenant. Sa gorge était intacte, il était toujours conscient...Et l'homme lui avait adressé une question sans agressivité.

Un revirement de situation s'annonça lorsque le poursuivant eu un sourire qu'il classifia de diabolique. Soit, c'était un sourire de ''je vais t'embrocher'' ou encore '' t'as en pas fini avec moi''. Il reçu ces paroles comme deux flèches dans les yeux ; ''A quel point veux tu cet animal ? Qu'est ce que.. Tu serais prêt à faire pour lui ? ''

Qu'est-ce qu'il serait près a faire pour lui ? Il devait se rendre a l'évidence que ce n'était d'un lapin en peluche...Mais c'était un lapin en peluche du destin. Il l'avait vue dans le ciel, ce n'était pas rien ! De plus, il était tellement mignoooooooon.

- Eumm...

Sin se mit la main sur la nuque, yeux rivé au ciel, le sourire au lèvre. Il posa son regard sur les yeux de son nouvel adversaire. Lentement, il posa ses mains sur le ventre de l'homme. Ses mains n'étaient pas joli, ses doigts étaient long, croche et squelettique. Ils avaient connu bon nombre de fracture. Avec la même lenteur, il monta ses mains sur le torse. Encore une fois, il agissait avec une indifférence tels... Bon nombre de personnes il avait embrassé, simplement pour obtenir se qu'il voulait. Cela ne l'affectait plus maintenant.

Il s'était toujours dit que la vie lui avait fait cadeau d'une simpliste beauté, cela serait un gâchis s'il n'utilisait pas se cadeau. Usant de son éternel sourire faussement réalisé, il retourna la question a son futur bourreau.

- Que serait-je prêt a faire pour avoir se lapinou ?

Reculant de quelque centimètre, il ne restait plus qu'a espéré que le l'homme comprennent le message...
_________________

La schizophrénie est possiblement une merveilleuse maladie.
Revenir en haut
Ake Kageki
Poursuivant

Hors ligne

Messages: 269
Résidant: Spades
Armes de prédilection: hallebarde et POGOOOOOOOO !!!! mwahahahahaaha
Tendance: Seme, mais simplement parcequ'il n'a pas rencontré plus fort que lui...

MessagePosté le: 09/11/2008 14:57:45    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Ake le regarda faire sans se départir de son sourire. Il était entreprenant ce petit, voilà qui n'avait rien pour lui déplaire, mais peutêtre ne réalisait il pas jusqu'à quel point le poursuivant voulait qu'il le soit. Ca aurait put être facilement compréhensible mais au moins n'auratil, peut être, pas à se servir de la force... Pas dans l'immédiat du moins.

"On est sur la même longueur d'ondes, on dirait."

Il fit un pas en avant faisant disparaitre du même coup l'écart qui les séparait et contempla le gamin. Il observa le visage fin et les doigts abimés, il avait souffert ce môme mais s'était tant mieux. Il ne serait donc pas forcément la pire brute pour cette orphelin c'était toujours ça de gagner.

"Ca m'arrange pas mal d'ailleurs."

Il sourit et continua d'avancer forçant sa victime à reculer un peu plus jusqu'à se retrouver le dos contre un pan de mur en gravas, il posa une main à côté de la tête du garçon et de l'autre, qu'il fit d'abord glisser le long de son torse l'effleurant à peine, vint lui remonter le menton. Ce genre de situation était rare, un orphelin consentant l'était encore plus, il voulait savourer ce moment, en garder toute la saveur le plus longtemps possible, d'où la lentuer et la délicatesse presque tremblante de ses gestes, bien que son poing appuyé au mur restait une marque de puissance affirmée.
Il n'était peut être pas en bonne santé mais au moins avait il une certaine beauté évidente. Avec un léger temps d'arrêt Kageki, d'un très léger mouvement vers l'enfant, s'empara des lèvres bien visible, se retenant de tout de suite l'embrasser d'une manière trop prononcée qui aurait risqué de rompre l'instant.

Sa main laissa le menton, venant glisser le long de la gorge puis de l'épaule et du bras maigre. Pour finalement venir retrouver ses doigts et les entrecroiser avec les siens. Il se dégagea légèrement rompant le baisé  et remonta son bras contre le mur, entraiant celuide  shin dans le même temps, il reprit la parole doucement.

"Ne t'en fais pas... Je sais être doux quand l'occasion se présente de l'être."
_________________

La souffrance est meilleure que l'amour...
...L'abandon est un douce ironie.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shun Sin
Orphelin

Hors ligne

Messages: 58
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Shuriken
Tendance: Ambi

MessagePosté le: 12/12/2008 02:04:29    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

[DÉ-SO-LÉ ! Ça a été vraiment long, mais je me suis embarqué dans plein de projet d'écriture, j'en suis rendu au stade de vomir & pleuré des mots XD]

Les secondes s'écoulèrent, alors que les deux corps restèrent immobiles, a l'afflux d'un mouvement de son prochain. Ce fût le poursuivant, imposant de carrure qui riposta. Malgré que Shun tentait de resté le plus indifférent possible, il ne pu se retenir de remarquer à quel point la situation était médiocre. Un orphelin, consentant de tels service, un poursuivant, une peluche. Contexte fâcheux... Il ne pu s'empêcher de remarqué la chaleur de la peau de l'homme. Un vrai brasier, du moins, c'était l'impression que cela lui donna. Lui qui était toujours froid. Froid, chaud, bleu, rouge. Oui, ils devaient ressemblé au feu et la glace. Deux éléments contradictoire, hors norme, qui n'allaient pas du tout ensemble. Mais aujourd'hui cela n'avait pas d'importance, Shun rendait service, n'est-ce pas?

"On est sur la même longueur d'ondes, on dirait."

«Non...pas du tout sur la même longueur d'onde, un service, un contrat, une entendes. Je ne pense pas comme toi. » C'était une affirmation mental, pleine de contrariété. Cette situation ne lui plaisait pas, mais cela finirait bientôt, ça passerait, comme toujours. La vie... est faites pour être vécu non? Les mots du poursuivant avait eu le même effet qu'un poignard a son ventre. Son souffle fut couper, retenu dans sa gorge, l'étouffant lentement. Ce poignard lui aurait peut-être plus, s'il n'avait pas disparu si vite. Si l'oxygène ne pénètrerais plus dans ses poumons dans les minutes qui suivent, dieu seul sait ce qu'il ferait avec son corps. Il était toujours là, vivant, malheureusement.

L'homme affirma que la situation l'arrangeait, bien sûr, il n'aurait pas a épuisé ses forces a frappé Shun. Des coups de moins, oui, cela l'arrangeait aussi. Le poursuivant regardait l'orphelin, sourire bestial à en glacé le sang dans leurs veines. Il fut désolé pour lui même, lorsque que son dos se dressa contre le mur; il ne pourrait donc pas s'enfuir, ni reculé. L'homme au couleur de feu posa son poing au mur, près de la tête de Shun. Il voulu vérifier si le mur avait craquelé, mes ses yeux étaient indécrochable de ceux de son prochain. D'ailleurs, ses yeux n'étaient pas particulièrement joli, ni même son visage qui était plutôt dur. Un sourire de semblait jamais assez l'adoucir. Cette homme avait sûrement beaucoup combattu, un film du théâtre mental de Shun s'enclencha, défilant plusieurs bataille tous plus extravagante les unes que les autres.

La main imposante ; en comparaisons a celle de Shun, effleura son torse, ce qui lui fit perdre le fil de ses idées pendant un court instant. Il fronça ses sourcils, se forçant a rétablir l'ordre dans ses pensés. La main maintenant à son menton le déconcentrait moins, il pouvait maintenant s'appliquer a resté indifférent. Ses gestes étaient beaucoup trop lent, Shun n'avait pas la patience requise. Il avait presque envie de les portés directement a destination.

Le poursuivant l'embrassa, délicatement, presque poliment. Ses lèvres n'étaient pas les plus douces qu'il avait embrassé, mais elles avaient un goût extravagant, non pas désagréable. À ce contact, le poignard refit son apparition, mais l'orphelin le contrôla a la perfection cette fois ci.
Tout était beaucoup trop lent et doux. Il était peut-être frêle, mais il en avait vue de toute les couleurs, et préférait en finir le plus vite possible.

Les doigts de l'homme sillonnait sa peau, la tranchant en languette sous son passage. Sa gorge fut attaqué, son torse et épaule et finalement son bras. Tout son côté était maintenant que chair défraichis, molle, à l'os.

''Ne t'en fais pas... Je sais être doux quand l'occasion se présente de l'être.''

Il tressaillit faiblement, fermant les yeux avec trop de force, et contractant sa mâchoire. Shun était une poupée de chiffon, donné au loup. Le loup qui rodait autour de sa proie,la laissant le craindre, jusqu'à ce qu'elle craque. Il ne craquerait pas.
_________________

La schizophrénie est possiblement une merveilleuse maladie.
Revenir en haut
Ake Kageki
Poursuivant

Hors ligne

Messages: 269
Résidant: Spades
Armes de prédilection: hallebarde et POGOOOOOOOO !!!! mwahahahahaaha
Tendance: Seme, mais simplement parcequ'il n'a pas rencontré plus fort que lui...

MessagePosté le: 06/01/2009 21:37:14    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Affreux, voilà ce que le poursuivant pensait de lui même. Etre d'une extrème lenteur, d'un doigté particluièrement asséré, c'était bien pire que d'être une bête fauve... Ca expliquait bien des choses par rapport au comportement de nombre de ses collègues. Il était finalement "gentil", si on pouvait dire, en temps normal. Son sourire s'accentua, révélant légèrement ses dents, quand il sentit le garçon trembler sous ses mains, il se pencha tranquillement et vint passer sa langue contre la gorge de ce dernier remontant avec un calme olympien jusqu'à la jonction entre le menton et l'oreille.
Dans le même temps, ses mains allèrent titiller légèrement les tétons de sa proie, le bout des ongles longs jouant presque paresseusement avec. Le reste de son corps n'était pas innactif non plus, se collant de plus en plus à celui du jeune, son genou gauche remontant peu à peu contre l'intérieur des cuisses fines.

Dieu, qu'il était maigre et crispé. L'homme souffla doucement dans sa nuque et lui murmura d'un ton plus que douceureux au creu de l'oreille, alors qu'il l'atrappait plus sérieusement par la taille du pantalon pour le soulever d'ici quelques secondes de terre.

"Tu devrais essayer de te détendre, ce sera plus évident pour toi tu sais ?..."

Enchainant sur ces paroles annonciatrices, il mit son mouvement à exécution, se glissant vaguement de force entre les jambes de l'orphelin. Ses longs doigts viennent se glisser dans le dos du dit garçon, commençant à repousser le Tshirt vers le haut, dévoilant la chair, mettant enfin un peu plus à nu cet étrange oisillon. Ake essaye de continuer à se contrôler, à garder un sang froid maitrisé, mais il dévore déjà des yeux sa proie, son regard plus trouble. Non, un festin ainsi offert on ne le dévore pas en quelques coups de dents, on le savoure ! Mais que la tentation est prenante, sourde à son oreille. Il saisit plus fort, d'une main les cheveux de l'enfant et tire sa tête vers l'arrière observa cette gorge alléchante, ses lèvres fines et ses grands yeux.

"Tu es vraiment... à croquer toi."


[navré c'est trop court, je n'avait pas les possiblités dans faire un véritablement plus long ç_ç Mais l'envie de poster pour continuer le rp était trop forte >w<]
_________________

La souffrance est meilleure que l'amour...
...L'abandon est un douce ironie.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shizuka Kitamura
Orphelin

Hors ligne

Messages: 16
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Katana
Tendance: Ambivalent ^^

MessagePosté le: 09/02/2009 21:44:06    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Shizuka avait dû partir précipitamment. Il s’était réveillé au beau milieu de la nuit, sans savoir pourquoi. Ce n’est que lorsqu’il avait entendu des bruits de pas lourds sur les toits qu’il avait compris : aucun orphelin ne marche de cette façon. De plus, on aurait dit que ce Poursuivant transportait déjà un corps. Le Fils du vent s’était alors dépêché de ramasser tous ses objets personnels avant de démolir son abri. Il pouvait se considérer comme chanceux : au moment où il quittait le toit, le Poursuivant apercevait le monticule de tôle où avait logé l’orphelin ces trois dernier jours.

Durant sa fuite, Shizuka ne s’était retourné qu’une seule fois, pour vérifier si son intuition avait été bonne. Un soupir de soulagement l’avait alors secoué : ce n’était pas un orphelin que l’homme transportait, mais un sac semblant plutôt lourd. Il filait maintenant sur les toits avec pour seul mission d’être hors de vue lorsque les rayons du soleil se pointerais. L’orphelin avait une très bonne endurance lorsqu’il s’agissait de courir ou de frapper, mais lorsqu’il manquait de sommeil, il s’affaiblissait rapidement. Aussi, à l’aube naissante, il s’effondra sur un toit, se laissant gagner par le sommeil.

« Alors : merci, Shizuka ! » « Peut-être devrais-je me teindre les cheveux en bleu, mon nom m’irait encore mieux ? »

« S’il te plaît. »

Le garçon aux yeux d’argent se réveilla en sursaut. Haletant, il fixa le ciel d’un bleu étincelant, incrédule. Il venait de rêver à Ao. Depuis un an, c’était la première fois qu’il lui revenait en tête. Le ciel semblait si clair qu’il aurait pu incendier ses yeux dans leurs orbites. Des élancements commencèrent à lui parvenir par vague, et il lui sembla que son corps entier était hors d’usage. Une douleur vive traversa sa tête, comme un éclair. Shizuka gémit. Il se prit le visage a deux mains et tenta de se relevé. Il se mit debout, tant bien que mal, et chancelât. Ses muscles protestaient. Pour un peu il les entendraient juré. L’enfant du Vent observa les alentours. Il était sur un toit plus haut que la moyenne, légèrement isolé. D’un côté, un garde-fou d’environ un mètre l’empêchait de voir plus loin… ou d’être vu. Se déplaçant aussi bien qu’un homme saoul – les douleurs musculaires, les maux de têtes et le fait qu’il vienne de se réveiller ne l’aidait pas vraiment- il allât s’appuyer contre le large parapet de béton. Il se débarrassa alors de son surplus d’objets – un foulard, des chandails et un sac contenant le reste de ses vêtements ainsi qu’un peu de nourriture – avant de s’asseoir sur le rebord. Il ne portait qu’une vieille paire de jeans, une camisole noire et son grand manteau. Son bandeau maintenant ses cheveux ébouriffés alors qu’une brise de vents menaçait de l’emporter. Sur sa hanche, le tintement métallique du katana glissé à sa ceinture. Le garçon châtain soupire et passe ses mains froides et tremblantes sur ses yeux et son front. Inspirant profondément, il jeta un coup d’œil au vide derrière lui. Il fût surpris de découvrir un toit en contrebas, très près du sien. Son cœur battit la chamade lorsqu’il vit l’imposante silhouette d’un poursuivant. De dos, sa longue chevelure semblait d’un rouge éclatant sous le soleil, découpée par trois mèches d’un noir de jais. Il était placé d’une drôle de façon, appuyé contre un mur. Que pouvait-il bien faire ? Enfin, Shizu s’en fiche. Tant qu’il n’a pas été aperçu ! Il allait se pencher pour ramasser ses choses dans la visible intention de fuir lorsqu’il vit le Poursuivant bouger. Il se figea. Il vit le bras se lever lentement… en en entraînant un autre avec lui. Un bras beaucoup trop mince pour être celui du ou d’un autre Poursuivant.

Et merde.

Shizuka répugne à faire comme s’il n’avait rien vu. Sa main s’était instinctivement portée à sa poitrine, pour toucher sa cicatrice. Un frisson le parcouru. Il s’assura que son katana était bien à porter de sa main, plaça ses objets personnels dans la prévision de revenir les cherchés, puis sauta en bas. Il atterrit sur le toit sans bruit, la lame de son arme retenue par sa main, l’empêchant ainsi de frapper le sol et de dévoiler sa présence. Accroupi, il évalua la situation. Le Poursuivant était si grand qu’il cachait la frêle silhouette de l’orphelin qu’il retenait. Sur le sol, une peluche bleue gisait, délaissé. Une peluche ? C’est plutôt rare d’en voir sur les toits, sans raison. Elle devait appartenir au Fils du ciel. Le corbeau se redressa, et avança d’un pas assuré en direction des deux « opposants ». Un semblant de sourire étirait ses lèvres. Il ne restait que quatre ou trois mètres entre lui et les autres. La main sur la garde de son katana et l’autre cacher dans sa manche, il lorgna la pauvre créature sur le sol. Un lapin. Ce qu’il semblait triste ce lapin ! Relevant la tête, il s’apprêta à lancé une blague mais il se figea. Il venait de le voir. L’Orphelin. Au-dessus de l’épaule du Poursuivant, une partie de son visage dépassait, laissant apercevoir des cheveux d’un bleu aussi clair que celui du ciel et un œil d’un bleu profond et hypnotisant. Ça ne se pouvait pas, non ? C’était impossible ? Ao était mort, n’es-ce pas ? Il y a un an de cela !

Sans qu’il ne s’en aperçoive ou ne le contrôle, il avait agrippé son arme à deux mains et fonçait droit sur le poursuivant. Sa respiration était étrangement calme, ses mains avaient cessée de trembler et il allait de plus en plus vite. Il allait le transpercer. C’était une constatation. Un frisson d’excitation le parcouru, mais il ne le remarquera que plus tard. Mais alors même qu’il allait bientôt atteindre sa cible, une pensée le traversa : « Tu vas empalé Ao également. » Au dernier moment, il lâcha la lame d’une main et tenta de la faire dévier. Elle siffla, déchira du tissu et entama la chair d’une épaule avant de se planter dans le mur à moitié effondré… Réalisant que sa lame était coincée, Shizuka la lâcha précipitamment. Reculant de quelques pas, il constata plusieurs choses.

1- Il avait blessé le Poursuivant, mais évité Ao : Bon.
2- Son katana était coincé dans le tas de gravas et il ne lui restait que son bandeau : Mauvais.
3- Il était maintenant à une distance respectable du Poursuivant : Bon.
4- Il avait fuis un Poursuivant le matin même pour se jeter dans les pattes d’un autre : Idiot.
5- Ao n’avait rien, enfin, physiquement du moin : Bon.
6- Ce n’était pas Ao : Mauvais.


En effet, l’orphelin prisonnier était très différent de son ancien compagnon lorsqu’on le voyait en entier. Beaucoup plus mince, son visage était plus fin et ses yeux plus grands. De plus , il était beaucoup trop jeune ! Ao aurait maintenant 23 ans…
Shizuka était si triste… Tellement triste qu’il n’a même pas envie de pleurer. Seulement envie de crier, s’écorcher… Il fixait l’Orphelin avec colère. Ses mains s’étaient remises à trembler. Il était confus. Il tentait de réagir, de trouver une idée mais une de ses pensées balayait toute les autres : Ce n’était pas Ao. Son regard tomba sur le lapinou. Lentement, il alla le ramasser pour se tourner vers le Poursuivant et cet idiot qui n’était pas Ao. Il serra la peluche contre lui, enfoui son visage dans la fourrure synthétique et retrouva son calme et le fil de ses pensés.

« Ao est mort, et depuis longtemps. Un Orphelin est attaqué par un Poursuivant, et tu vas l’aider. Ce même Poursuivant est juste devant toi et certainement en colère. Ouvre les yeux ! »

Ce qu’il fit. Il observa l’autre homme longtemps alors qu’un sourire amusé éclairait son visage. Un détail insignifiant l’amusait beaucoup, soudainement :

Le poursuivant est plus petit que lui.


Il ne le dépassait que de 5 centimètre mais cela suffisait pour qu’il ai besoin de baiser les yeux pour le regarder. Il trouvait cela ridicule. Pour ajouté à l’ironie – et détourné l’attention de l’agresseur du Fils du ciel – Shizuka tendit la peluche au bout de ses bras, tout en s'assurant qu'elle reste hors de porté de l'adulte. Non mais, si elle appartenait bel et bien au gamin, il ne faudrait pas qu'il s'en empare!

- C’est à toi ?


[Désolée de mon intrusion! ^_^" Je n'aime pas mon texte mais enfin, ça fait l'affaire, non? Oh! Et si mon intrusion cause problème, n'hésitez pas à me le dire!]
_________________
Revenir en haut
Shun Sin
Orphelin

Hors ligne

Messages: 58
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Shuriken
Tendance: Ambi

MessagePosté le: 12/02/2009 02:03:23    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Des mouvements, adroit, tranchant, brutalement discret. Sin se mettait en mode poupée de chiffons. Son corps était explosé de toute part et côté. Sans gêne. Ce n'était pas si grave non? Un corps ne servait à rien, c'était un poids a trainé constamment. L'esprit était libre lui, libre. Une parcelle de sa peau était collé contre le mur. Shun tentait de déterminé s'il était froid ou chaud, il devait être tiède. Un mur, si rassurant. En fait il ne savait plus tellement si les murs étaient ses amis, ou si depuis le temps qu'il les avaient quittés, avaient t'il été offusqué ? Il les chérissait tout de même dans son coeur. Surtout à ce moment, puis que Sin n'avait qu'eux, pour l'instant.

Tentant de ce concentré sur autre chose, il observa les pores de la peau du poursuivant. Il ne c'était jamais attardé a ce genre de banalité. De la peau, pleine de trou. Comme des abeilles dans les ruches avec le miel... Le miel est plutôt joli, translucide, jaune, sucré. Un frisson le trancha. L'homme rouge, avec des mains pointu, s'amusait avec ses tétons, ce qu'il n'appréciai gère. Lacérant sa lèvre inférieur de ses dents, il tentait de retenir en vain son gémissement. Sin était faible a la souffrance, a la peur, au noir...au plaisir. Encore une fois, quelqu'un prenait plaisir de son corps menu. Le plus frustrant était qu'il devait être d'accord, ne pas réagir. Comme un sentiment d'abandon qui lui martelait le ventre, son estomacs se liquéfiait. Une bouffé de chaleur l'envahis, suivit d'un haut le coeur. Vomir était pour les faibles, n'empêche qu'il s'aurait bien marré de voir le poursuivants tapissé de vomi sûr.

Quelque chose tentait de s'immiscer entre ses jambes. D'un coup d'oeil rapide, il pu désigné le genoux de son opposant. Cette sensation n'était pas désagréable. Le tissus frottant sur sa chair lui donnait...un je-ne-sais-quoi d'amusant. Son corps frissonnait, peut-être aurait t'il un peu d'agrément finalement ? Il se sentit vaguement désespéré, affamé de sensation. Il ne souhaitait maintenant que d'entamer cette aventure.

L'homme l'approcha lentement et lui murmura a l'oreille que cela serait plus facile s'il se détendait. Facile a dire, lorsqu'on est l'agresseur ! Il cru lévité un instant, mais ne pu vérifier, son regard était flou. Shun sentait ses pupilles si grande, il ne savait si c'était seulement mental, ou réel. Il aurait bien voulu vérifier, mais ce n'était pas le moment.

Leur corps le collèrent brusquement, avec plus d'impatience que de passion. Sin se crispait, même s'il savait que ce n'était pas la meilleur idée. Il devait se laissé aller, mais il avait peur de perdre leur peu de contrôle qu'il avait sur la situation. Sa bouche était détruite, en lambeau, ses dents ne cessait de les tranchés. C'était son seul - et peu efficace - moyen pour retenir ses gémissement.

Le froid vint frôlé son torse, maintenant nu. Son chandail était sur le sol. - Pauvre shirt, Sin lui revaudrait ça - Le poursuivant attrapa sèchement la tête du gamin, ce qui ne fut pas très agréable. Son visage exprima une moue de douleur, les yeux crispés.

"Tu es vraiment... à croquer toi."

Trouvant la réplique amusante, il présenta sa main frêle, tremblante à l'homme.

« Sers toi. »


Il baissa sa main aussi rapidement qu'il avait débité cette phrase, de peur que l'inconnu - si on peut dire - prenne cette phrase au sérieux.

Le temps paru s'arrêter. C'était peut-être un signe ? Pourquoi pas faire un voeux. « Je voudrais être le ciel » Shun ne vue rien venir. Tout ce passa rapidement. Un vent qui ne le dépeigna a peine, une apparitions soudaine. Qui pouvait bien les déranger ? Sans même savoir pourquoi, un katana se planta a quelque centimètre de sa tête, dans le mur. Oh ! Pauvre mur ! La lame fraichement planté, remua légèrement de gauche a droite, le soleil s'y reflétait. Cela l'aveuglait, un large sourire se grava a son visage. De sa main toujours tremblante, un frôla le katana. Entrecroisait ses doigts, savouré la sensation produite. Il se demandait si la lame était assez affiné pour que d'une seule caresse, un entaille apparaisse sur son doigt maigre. Sin fixait fermement l'arme, de son sourire aussi fixe il articula ;

« Comme c'est joli...»

_________________

La schizophrénie est possiblement une merveilleuse maladie.
Revenir en haut
Ake Kageki
Poursuivant

Hors ligne

Messages: 269
Résidant: Spades
Armes de prédilection: hallebarde et POGOOOOOOOO !!!! mwahahahahaaha
Tendance: Seme, mais simplement parcequ'il n'a pas rencontré plus fort que lui...

MessagePosté le: 26/02/2009 00:27:41    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Il entendit la lame siffler à son oreille, il lacha prise et se recula brutalement, sentant une vive douleur pendant un bref instant.

D'une chose quatre. Premièrement le poursivant n'avait pas sentit venir l'attaquant, et rien que ça suffisait à le mettre largement en rogne. Deuxièmement, il s'était fait blesser, légèrement certes mais son amour propre en avait prit un sérieux coup. Troisièmement, on en l'interrompait pas en pleine pratique non mais ! Surtout pas un orphelin ! Et enfin quatrièmement, pourquoi ce petit imbécile souriait d'un air guoguenard, hein ?!!!! Ake tiqua, passant une main sur la longue rainure qui ornait le haut de son épaule, mais en plus c'est que sa veste était abimée maintenant ! Là, il était vraiment énervé.

Un bref reguard à Shun lui fit comrpendre que pour l'instant il n'avait aps de soucis à se faire de ce côté là, le môme était stone, certainement un mélange entre l'adrénaline et la trouille. Boarf, tant pis, tant mieux. Il refocalisa son regard rouge sur le sale gamin qui avait récupéré la peluche entre temps... Non mais il se prenait vraiment pas pour rien !

"Toi mon gars tu vas passer un très mauvais quart d'heure... Et pour ta gouverne ce que tu tiens m'appartient de plein droit."

Ce qui était totalement vrai d'ailleurs. il était en plein 'troc' à propos de cette peluche. pour la première fois de la journée Ake se félicita de ne pas avoir encore laché sa hallebarde, enfin quelque chose de durable et positif. Il décorhca celle ci et reprit une attitude bien plus menacante, cou allongé, muscles contractés et pieds bien ancrés dans le sol. L'orphelin n'avait aps récupéré son arme, bonne nouvelle.

"On t'a jamais apprit que la politesse veuille de ne pas interrompre une affaire en cours ? Mais bon, c'est pas grave, je vais te faire ta fête et ensuite je reprendais le troc en cours..."

Kageki hésitait un peu quant à la marche à suivre. L'attaquer directement ? Il se le sentait pas en ce moment, un peu patraque sur les bords peut être. C'était quand même la deuxième fois de la journée que des orphelins lui "tombaient" dessus sans qu'ils ne se rendent compte de leur présence, c'était un bon indicateur de fatigue. En même temps il venait déjà de le menacer, difficile de faire marche arrière... Rahhh, pourquoi rien ne marchait jamais comme on l'aurait voulu ?! Pourtant ça aurait put être uneexcellente journée ! Un orphelin consentant pour rien, un retour peinard, et un bon somme là dessus.
Il se frotta la tête d'une main et prenant appuit sur son arme d'une manière plus réfléchie que guerrière reprit en fixant l'étrange oiseau qui a bien y regarder était quand même sensiblement vieux et avait uen couleur de cheveux peu commune dans le quartier. Pas qu'il soit mieux mais c'était pas une raison pour pas se faire la remarque.

"Deux minutes de réflexion, ok ? L'autre moineau ayant l'air franchement déconnecté on va dialoguer un peu tous les deux."

Il agita une main comme pour balayer les réflexions déplacées comme "Il aurait pas un grain celui là ?" ou "c'est une vraie girouette ce type" et pointa du doigt la peluche. En fait à bien y regarder, ce gars là était pas mal non plus, dans la catégorie des trops minces et oision tombé du nid, un peu comme le petit qui fixait le sabre avec une attirance presque malsaine.

"D'abord si tu me rendais ça ? Ce serait un bon geste et t'aurais plus de chance d'éviter le pire. Autrement..." Son regard tomba dans la contemplationde l'autre un instant. "T'es un drôle d'énergumène dans ton genre, ça t'arrive souvent de sauter sur le Danger comme ça ? Ou c'était juste un coup de folie ?"

Ouais, il causait, simplement. Allez savoir ce qui peut passer par la tête d'un poursuivant fatigué et qui commence à vouloir éviter les affrontements alors que c'est uen de ses plus belles raisons de vivre ? Si la réaction était négative tant pis, il aviserait sur le tas, comme toujours...


[vraiment désolé pour l'attente, soucis d'internet et reprsie des cours assez hardue ! Promis je ne serais plus aussi longue à répondre !! Et ton texte comme ton intervention sont très bien Shizu ^^]
_________________

La souffrance est meilleure que l'amour...
...L'abandon est un douce ironie.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shizuka Kitamura
Orphelin

Hors ligne

Messages: 16
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Katana
Tendance: Ambivalent ^^

MessagePosté le: 28/02/2009 17:59:33    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Le Poursuivant avait lâché sa proie. C’était plutôt bon signe… si l’orphelin avait pensé à déguerpir ! Bon sang, mais qu’es-ce qu’il fiche ?! ~ *Arrête de fixer la lame comme s’il s’agissait de diamants et barre toi ! * ~ Même à ce stade des choses, ils auraient pu s’en sortirent en fuyant chacun de leurs côté, mais si l’autre imbécile aux cheveux bleu ne cours pas aussi, il n’aura fait que de mettre le Poursuivant en colère et perdre son katana ! Quelle perte de temps… Il soupira, résigné. Il avait choisit d’intervenir, non ? Quel idiot. Devant lui, le Poursuivant passait la main sur la déchirure fraîchement faite sur sa veste. Le Corbeau eu un sourire de satisfaction qui s’évanoui aussitôt que le regard flamboyant du prédateur se reposa sur lui.

"Toi mon gars tu vas passer un très mauvais quart d'heure... Et pour ta gouverne ce que tu tiens m'appartient de plein droit."

Le fils du ciel ouvrit de grands yeux. Un Poursuivant qui a une peluche ? Shizuka fût pris de la soudaine envie d’éclater de rire, mais l’apparition de la hallebarde l’en dissuada rapidement. Même s’il est plus petit, le Poursuivant est clairement plus imposant – et menaçant – que lui. L’orphelin lança un regard dépité à son arme, comme si elle était une créature vivante et qu’elle aurait dû intervenir. Ses yeux argentés se fixèrent ensuite sur la gamin qui caressait le katana avec admiration. Il est toujours là l’oisillon ? Avoir sût, il aurait aussi bien pu les empaler tout les deux ; il serait loin d’ici à l’heure qu’il est et il aurait débarrassé la communauté des Orphelins d’un autre Poursuivant… Mais le destin à voulu qu’il soit assez stupide pour croire au retour miraculeux d’Ao… Ne souhaitant pas être attaqué par surprise, le garçon pose un regard ennuyé sur le Poursuivant.

"On t'a jamais apprit que la politesse veuille de ne pas interrompre une affaire en cours ? Mais bon, c'est pas grave, je vais te faire ta fête et ensuite je reprendais le troc en cours..."


‘Le troc’… ? Shizuka était si étonné par ces deux mots qu’il en oubliait la partie « …je vais te faire ta fête… » de la phrase. Depuis quand faisait-on du troc avec les Poursuivants ? Et pour quoi? Bref coup d’œil sur le pseudo-bleuet… De la drogue ? L’orphelin porta pensivement la main à sa poitrine, écrasant un peu plus le lapin contre lui. Le lapin… C’est vrai qu’il est anormal de voir un Poursuivant avec une peluche. Peut-être était-ce cela la marchandise ? Devait-il le garder ou bien le… Mais pourquoi il se donnait tant de mal pour un gamin qui ne sait probablement pas le sens du mot ‘survie’ ?! C’était pourtant simple : il n’avait qu’à s’enfuir ! Ce n’était pas compliquer à comprendre que dans ce cas là on se tait et on cours !! À cet instant, le Poursuivant et l’orphelin aurait été surpris de savoir qu’ils pensaient à la même chose :

* Pourquoi rien ne marche jamais comme on l’avait voulu ?! *

Shizuka se sentit observé et cela l’irrita. Toutefois, pendant que l’hypothétique maniaque-à-la-hallebarde le fixe, il ne tient plus son arme de façon défensive. Hum… Serait-il bien difficile de la lui faire lâcher ?

"Deux minutes de réflexion, ok ? L'autre moineau ayant l'air franchement déconnecté on va dialoguer un peu tous les deux."

Le corbeau grimaça et lança un « Je n’aime pas discuter », si bas qu’il doute que le Poursuivant l’ai entendu. Il le vit agiter la main d’une façon pensive et vit un semblant de plan se former dans son esprit. Il recula d’un pas. Une bourrasque de vent vint lui ébouriffer les cheveux et agiter les pans de son manteau. Le Poursuivant le pointa et il se raidit, certain qu’il venait de faire une gaffe et que l’autre allait l’attaquer. Son cœur se démena dans sa poitrine, comme s’il aurait voulu sortir de là pour se soustraire au massacre.

"D'abord si tu me rendais ça ? Ce serait un bon geste et t'aurais plus de chance d'éviter le pire. Autrement..."

Réticent, l’enfant du vent baissa les yeux sur la peluche. Son cœur se calma, restant cependant douloureux, comme sur le qui-vive. C’était donc cette chose qu’il pointait. La lui rendre ? Il est vrai que cela semblait une bonne idée de la lui redonner, tout simplement – de toute façon, il n’en avait rien à faire de ce bout de tissus rempli de coton. Mais pour la lui redonner, il devait trop se rapprocher à son goût… Nouveau mouvement de recul. Mais qu’es-ce qu’il à ce Poursuivant à toujours le fixer de cette manière là ? Il n’est pas un morceau de viande à 900 yens la livre !

"T'es un drôle d'énergumène dans ton genre, ça t'arrive souvent de sauter sur le Danger comme ça ? Ou c'était juste un coup de folie ?"

Le Corbeau eu un haussement de sourcil incrédule. Ce gars voulait vraiment discuter ? Qu’es-ce qu’il ne faut pas entendre ! Shizuka plaça son pied droit un peu en arrière, prêt à se donner un élan. Il fût agité d’un ricanement tout sauf joyeux. Avec un sourire artificiel, il regarda l’autre.

-Tu veux vraiment le savoir ?

Il leva la peluche devant ses yeux, caressa le museau de la bête comme pour s’excuser et la tint négligemment par une patte.

- Je dois sûrement être fou.

Sur ces mots, il lança la créature bleue vers le Poursuivant et se mit à courir dans la même direction. Il ne voulait pas le blesser – non, il n’était pas assez fou pour croire qu’il en était capable désarmé – mais lui piquer sa hallebarde, ce serait bien. Ou du moins, la lui enlever des mains. Rendu à un mètre de lui, il se laisse tomber et glisser au sol avec l’intention de frapper l’arme et ainsi l’envoyer quelques mètres plus loin. Seulement, erreur de calcul de sa part, il s’est mal réceptionné au sol et s’est cogné la tête. Pathétique… Il ignore s’il a réussi son coup et est trop étourdi pour le vérifier. Il ouvre un œil pour voir… les jambes du Poursuivant.

* Et merde…*


[ Voilà la suite ! ^^ Je fais passé Shizu pour un idiot et un empoté de première mais s’il serait rester à distance, le post aurait piétiné, alors, voilà… =D]
_________________
Revenir en haut
Shun Sin
Orphelin

Hors ligne

Messages: 58
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Shuriken
Tendance: Ambi

MessagePosté le: 02/03/2009 00:57:28    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Les gens ne cessait de s'agiter autour de lui. Shun ne comprenait gère l'atmosphère qui régnait, et ne portait que très peu attention au menasse que s'échangeait les deux hommes. Ils semblaient tendu, mais ils pochetaient une fausse image de « contrôle de soi ». L'action était absente, ce qui ennuyait le garçon du ciel. Son corps était tout à fait décontracté, ses lèvres bougeait a un rythme inégale, passant de lent a très lent. De loin, on aurait sûrement cru qu'il se parlait tout bas, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Quelque fois, sa langue humecta ses lèvres, en permanence sèchent. Il n'avait aucune raison à ses mouvement buccal, mis à part l'ennuie et l'ambiance détendu l'entourant. L'attention du poursuivant n'était plus simplement posé sur lui, ce qui lui donnait un moment de répits et d'intimité publique. Du moins, la lame était toujours planté dans le mur, ce qui était une merveilleuse distraction.

Sin pivota de quelque degrés pour se retrouvé face au katana. L'arme semblait bien ancré dans le mur, ce qui fascina le garçon. Les doigts parcourait encore et toujours la lame. Une excitation naissait au creux de son ventre, il adorerait se couper par accident. Il ne fallait pas provoquer les accidents. Le garçon au cheveux bleu se pencha légèrement, pour avoir la lame miroitante au niveau de ses yeux. Il pouvait se voir. Ses deux grands yeux bleu miroitait autant que le katana, mais avait toujours cet fragment noir et triste, qui ne le quittait jamais. C'était toujours en lui, cette haine noir et répugnante.

Le Lapinou ! Il l'avait totalement oublier ! D'un mouvement très rapide, l'étourdissant quelque secondes, il parcouru en un éclair les mains des hommes. Son Lapinou était maintenant entre les mains du grand blond. Grand blond... Était-il un poursuivant ? C'était dur a jugé, les enfants poussent si vite de nos jours. Mais il était plus âgé que Shin, c'était évidant. Non pas physiquement, l'écart était trop minime, mais cette attitude, « un habituer de la vie », il dégageait... N'empêche qu'il avait son Lapin ! Il l'avait interrompu durent son '' travail '', à cause de lui, il ne l'aurait peut-être jamais. Le blond squelettique - squelettique, a qui le dit tu Shin ? - ne lui redonnerait probablement jamais, il l'emporterai forcément avec lui. Son butin !

Frustrer, il se remis face au katana, et tenta désespéré de le sortir du mur. Forçant de tout sort corps, secouant l'objet dans tout les sens, rien n'y fut. Il était beaucoup trop faible. Malgré la haine et la frustration, son expression facial resta de glace, vide. Sa colère s'amplifia de plus en plus face a cet échec, sans réfléchir, il serra sa main contre la lame. Ses mains était si maigre, l'arme aurait pu lui trancher les os. Du rouge. Le rouge est beaucoup trop apparenté avec le noir. Il regarda sa main ensanglanté, puis les autres - les hommes -. aucun n'avait rien vue, personne ne portait attention sur lui. Sa main aurait probablement des cicatrices. C'est bien, des cicatrices. Ça prouve que l'on est fort. Normalement, c'est les gens qui se sont battus qui en on, pour prouvé que même blessé, ils peuvent continuer. Ils sont fort. Sin n'est pas fort, il est faible et déjà mort.

Il se laissa glissé contre la pierre. Sa main dégoutait de sang, formant une flaque a ses côtés. Lentement, sous le poids de la honte, son corps se rétracta sur lui même. Il pouvait entrevoir que l'action commença quelque mètre plus loin, alors que lui sombrait dans une dépression de plus en plus importante. Mais demain tout irait mieux...bien sur.

Le blondinet s'élança, et fit une chute grotesque, indigne d'un orphelin ou même d'un poursuivant. Il glissa sur le sol, et vint s'écraser la tête contre la pierre, a quelque centimètre du sang de Shun. L'imbécile, il avait lancer Lapinou au méchant rouge. C'était fichu maintenant ! Il devrait vraiment se donné au poursuivant. De sa main encore valide, il leva la tête blonde.

- Imbécile ! Mon Lapin !

Certes, Shun Sin ne parlait que rarement, mais cette fois ci, c'était clair et directe. Il écrasât le visage du garçon contre le sol, et le bougea rapidement de gauche a droite. Soupirant d'impatience, il croisa ses bras contre sa poitrine et fixa l'homme rouge de ses yeux bleu, noir et vide froid.
_________________

La schizophrénie est possiblement une merveilleuse maladie.
Revenir en haut
Ake Kageki
Poursuivant

Hors ligne

Messages: 269
Résidant: Spades
Armes de prédilection: hallebarde et POGOOOOOOOO !!!! mwahahahahaaha
Tendance: Seme, mais simplement parcequ'il n'a pas rencontré plus fort que lui...

MessagePosté le: 02/03/2009 23:56:09    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Mais quel sale petit... Le poursuivant eut le réflexe de rattraper le pauvre animal inerte qui volait d'une façon terriblement triste, ses grandes oreilles molles ballotantes pendant son trajet qui parut s'étirer interminablement dans l'air. Sa main se referma sur la peluche et le temps qu'il baisse les yeux, l'autre mioche était arrivé jusqu'à lui. Mouvement pas arrêtable, hampe de l'arme qui s'échappe de ses doigts, ratrapable ? Pas pour le moment parceque le gamin est dans ses jambes.

Dans d'autres circonstances il aurait put trouver sa franchement excitant, bein oui, on aime à dominer sa proie et peutêtre encore plus si elle se jette d'elle même à vos pattes. Bref, ce n'était pas la bonne situation... Pas encore, sait on jamais, Kageki pouvait bien rêver un peu non ? Pour l'heure, sa hallebarde était hors de portée, l'échalat était étendu par terre et le moineau... Le Poursuivant ouvrit de grands yeux étonnés. Depuis quand était il assis là ? Et bein encore heureux qu'il avait pas décidé de se liguer avec l'autre orphelin, il aurait eu l'air fin tient. D'ailleurs le gamin avait la main tachée d'un sang rouge, aussi carmin que ses propres cheveux. Etrange raisonnance dans ce gamin bleuté.

- Imbécile ! Mon Lapin !

...

Une seconde. Il venait vraiment de voir ce qu'il pensait avoir vu de ses propres yeux ?! Un fils du ciel tappant sur un autre pour une peluche ? C'était risible, voir même totalement hilarant mais Ake ne comptait pas en rire, pas avec le regard de ce gamin braqué sur lui, gamin qui était parfaitement conscient de ce qu'il avait récupéré le lapin voulait signifier pour lui. N'empêche pauvre de l'autre, après tout il avait quand même voulu l'aider.

un sourire réapparut sur son visage, légèrement goguenard et il agita légèrement la main qui tenait l'objet clée de toute cette affaire. Il s'accroupit légèrement, saisissant le dos du vêtement de crin blond et le tira en arrière en se redressant l'entrainant vers le haut avec lui et fit signe à l'autre de se remettre debout.

"Et bien et bien. Tout ce bazard pour une pauvre peluche le monde est vraiment mal foutu..."
Il s'interrompit un court moment, lachant sa prise sur le dernier arrivé pour mieux la reprendre à son poignet.
"Alors comment allons nous faire ? Toi j'ai comme dans l'idée que nous n'en avons pas fini... mais j'ai un "accord" à mener à terme n'est ce pas ?"

Il eut un regard entendu vers Shun et se dit à la réflexion que les deux oiseaux qu'il avait sous la main était, dans des styles assez semblables, de par leur maigreur fragile, presque aussi tentant l'un que l'autre, oui le petit bleuté gardait la préférence, du au fait de son incroyable candeur lors du premier contact. Le petit homme tira sur le bras du gamin, cherchant à l'attirer contre lui sans quitter Sin des yeux. Il faudrait d'ailleurs qu'il lui soigne la main, c'était peutêtre une plaie nette à cause du sabre, cela ne voulait aps dire qu'elle ne risquait aps pour autant de s'agraver.

"Quand pensez vous ? Je suis beau seigneur je laisse une petite marge de choix..."



[ok, je suis pas du tout satisfaite par ce post mais j'arrive pas à en sortir un autre -_-]
_________________

La souffrance est meilleure que l'amour...
...L'abandon est un douce ironie.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shizuka Kitamura
Orphelin

Hors ligne

Messages: 16
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Katana
Tendance: Ambivalent ^^

MessagePosté le: 04/03/2009 15:43:46    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Il venait à peine de réussir à focaliser son regard sur quelque chose d’immobile – en l’occurrence, la hallebarde à quelques mètres de là – qu’une main l’agrippa par les cheveux et lui souleva la tête. Son corps réagis avant son esprit : tout ses muscles se tendirent comme la corde d’un arc. Il détestait qu’on le touche. Avec lui, toute le personne le touchant avait une idée derrière la tête, et ceux dont ce n’était pas le cas mourait inévitablement. Tu parles d’un porte-bonheur. Ses pensés reprirent un cours normal après quelques secondes et il tentât de se détendre, s’attendant à voir le visage du poursuivant, triomphant, au-dessus de lui. Pourtant, ce ne fût pas des cheveux rouges qu’il vît, mais bien des bleus. L’autre, même si sont expression était impassible, avait l’air en colère. Peut-être par le fait qu’il prenne la peine de le tirer par les cheveux…

« Imbécile ! Mon lapin ! »

Surpris, Shizuka n’eu pas le temps de répliquer quoi que ce soit. Il se retrouva brutalement le visage écrasé contre terre et tirer de droite à gauche. Aïe… Ça allait laisser des marques. Comme de juste, il sentit du sang couler de quelques nouvelles éraflures sur sa joue droite. Se redressant sur ses coudes, il lança un regard furibond à l’autre idiot.

-Et c’est qui l’imbécile entre nous deux, hein ?

Il remarqua l’une des mains du garçon. Couverte de sang, elle semblait plutôt douloureuse. Levant les yeux, il vit la même couleur carmine sur la lame de son katana. L’orphelin eu un soupir excédé. Non seulement ce gars était vraiment stupide, mais il aurait pu endommager la lame ! Imbécile, idiot, stupide, cancre, sot, crétin, BAKA !!! Quelque chose saisit le dos de son manteau et le souleva. Et zut : maintenant, c’est le Poursuivant et le sourire triomphant ! Le prédateur ne touchait qu’au tissu de son manteau, mais le Fils du Ciel éprouvait déjà les frissons désagréables que provoque le toucher chez lui. Il vit l’homme aux cheveux rouge faire signe à Baka-kun de se lever.

"Et bien et bien. Tout ce bazard pour une pauvre peluche le monde est vraiment mal foutu..."

Bien dit ! Il sentit la poigne dans son dos disparaître avec soulagement… et paniqua en sentant la main de l’autre se refermer sur son poignet. Son cœur se remit à cogner douloureusement. Maintenant ses battements affolés n’avaient plus rien de celui des ailes d’un oiseau en cage, mais on aurait dit un éléphant, ruant contre sa cage thoracique, n’espérant seulement qu’elle se fracture pour qu’il puisse déchirer la peau de ses défenses. Shizuka se raidit et il eu un mouvement de recul en tirant vainement sur son bras. Ah ! Il avait été con de trouver amusant leurs écart de grandeur : il était clair que le Poursuivant avait plus de force physique.

"Alors comment allons nous faire ? Toi j'ai comme dans l'idée que nous n'en avons pas fini... mais j'ai un "accord" à mener à terme n'est ce pas ?"

Un accord ? Mais quel accord ? Le garçon suivit le regard du Poursuivant et grimaça. C’est vrai que lorsqu’il est arrivé, ces deux là « faisait du troc » comme l’avait si bien exprimer le traqueur quelques minutes plus tôt. Tout ça pour cette misérable peluche ? Non, mais… Sans qu’il n’ait le temps de réagir, l’autre tira sur son bras, l’attirant ainsi vers lui. Shizuka se retrouva tout contre l’autre avant même qu’il ne le réalise. Sa respiration s’accéléra.

-Ne…

"Quand pensez vous ? Je suis beau seigneur je laisse une petite marge de choix..."

- NE ME TOUCHEZ PAS !

Utilisant toute la force dont il était capable – mouais… c’est pas beaucoup…- il décocha un coup de genou dans l’estomac du Poursuivant et se débâti comme un diable pour qu’il lâche son poignet. Il recula le plus possible et se retrouva tout naturellement dos au mur. Il serra ses bras autour de lui, tentant de se calmer. Pourtant ce n’était pas le moment ! Une petite voix dans sa tête ne cessait de lui répéter « Vas-y ! C’est l’occasion : barre toi ! Ou bien tu peux encore essayer de prendre l’hallebarde ! Fais n’importe quoi, mais bouge ! Vas-y ! C’est l’occasion… ». Mais il en était incapable.

Qu’es-ce qui cloche avec lui aujourd’hui ?!




[Mouarf ! T’inquiète Ake : tu n’est pas la seule XD]
_________________
Revenir en haut
Shun Sin
Orphelin

Hors ligne

Messages: 58
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Shuriken
Tendance: Ambi

MessagePosté le: 14/03/2009 01:58:06    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun] Répondre en citant

Ils étaient bruyant, trop bruyant. L'ambiance était potable tout à l'heure, avant que l'autre fasse son apparition. Pourquoi était-il là, il avait tout gâcher. Son but était presque atteins, tout à l'heure, il ne lui restait que quelque petite manœuvre, et la peluche aurait été à lui. Ce garçon était visiblement un ennemi, bruyant, dérangeant, et trop grand.

Vivement, la douleur s'empara de la main de Shun. Tiens, cela en avait pris du temps avant qu'il ressente sa blessure, bravo. Il semblait presque avoir oublier l'entaille qui défigurait sa main frêle. Fixant a nouveau le rouge cinglant, un sourire maladroit, saccadé naissait sur ses lèvres. Le soleil miroitait sur le liquide rouge, donnant l'impression qu'il était couvert d'étoile blanche. Sin plissait des yeux, aveuglé par la lumière affectant ses yeux sensibles. Même ses yeux était faible, il n'avait donc rien pour lui, ce garçon du ciel. Ni la force physique, ni le mental spectaculaire. Il était étonné d'avoir survécu jusqu'ici. Il n'était pas gracieux comme tout les autres, sa lenteur était accablante. Un mouton parmi les hyènes, ses chances de survie était minces. Voila pourquoi il avait développer cette technique, d'utiliser sa faiblesses, a ses risques et périls pour s'en sortir. Comme ça en était le cas aujourd'hui.

L'orphelin-poursuivant, pourvoyeur d'assassinat de lapin sans défense, s'adressa à lui, mais Shun n'en fit pas un cas. Il n'entendit que le «hein?» de la fin, remplis d'agressivité et de tensions, il en déduit qu'il lui reprochait quelque chose. Comme les reproches ne l'intéressait peu, il n'en pris pas conscience. Le poursuivant semblait prendre les choses en mains, c'était ça son travail non ? Terroriser, tuer, décapiter... Il devait en mourir d'envie.

Ahh comme personne ne le comprenait ici. C'était pourtant évidant. Alors que sa vue se flouait - normal, il ne cessait de perdre du sang - , le garçon tentait remettre toute cette histoire en place. Récapitulation ; Le lapin était fait pour lui. L'homme rouge lui avait passé un marché très honnête et il avait acceptés. Mais le mal, le vrai mal de l'histoire, avait essayer de kidnappé l'illustre peluche, en but de nuire à Shun. Comment une tels personne pouvait vivre dans ce monde. Il n'avait qu'a ouvrir les yeux, et suivre la vois du bleu, le ciel.

Le poursuivant lui fit signe de ce levé, alors qu'il avait empoigné l'autre garçon. Sans trop réfléchir, il exécuta. Ses lèvres était complètement sèche, collés entre elles. Ses yeux, quant à eux, aussi vitreux qu'à leur habitude. Alors que l'homme de feu avançait son discourt, il ne remarquait guère le moucherons-ayant-trop-grandit qui bouillonnait a ses côtés.

«- NE ME TOUCHEZ PAS ! »

Ça, il l'entendit. Cette voix traversa sans précédent sa tête, déchirant son espace mental, ses restrictions physiques. La voix l'empoigna, la sonorité était paralyser dans son esprit. Comment avait il pu faire cela? Son souffle en fût couper, ses yeux semblait explosé et ses os s'était volatilisé.

L'orphelin - c'était maintenant confirmé - frappa son opposant d'un coup au ventre. Il semblait craintif, comme un oiseau a qui l'ont voudrait couper les ailes. Sin en ressentit une certaine détresse. Alors qu'il humectait ses lèvres, blondinet se fixa au mur. Sortant du cercle mental que Shun c'était tracé, il avança lentement, péniblement vers lui. Il s'en approcha sans timidité, plaquant ses mains contre le mur, de chaque côté du garçon. Sans attendre, presque violemment, il l'embrassa. Ce n'était pas dans ses habitudes d'être si confiant, mais il en avait eu envie, simplement. Il n'était pas stupide après tout, il avait constaté que l'orphelin n'aimait pas être touché...tant pis, ça lui avait plus, le blondinet goutait plutôt bon.


[ D'accord, c'est affreux comme post. Le baisé eh biennnnnn. J'en avais envie et je n'avais que ça en tête. ]
_________________

La schizophrénie est possiblement une merveilleuse maladie.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: 24/09/2018 16:50:56    Sujet du message: Une simple peluche ? [shun]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Yokkai - Centre -> Quartier sud - Hearts Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com