Yokkai Index du Forum
Yokkai
.: La ville des Orphelins :.
 
Yokkai Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Un petit bain de soleil ? [ Jester ] ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Yokkai - Centre -> Quartier sud - Hearts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yami
Orphelin

Hors ligne

Messages: 88
Âge: 15 ans
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Mitaines en cuir reconverties en poing américains.
Tendance: Vierge. Certainement Uke.

MessagePosté le: 13/03/2009 18:04:34    Sujet du message: Un petit bain de soleil ? [ Jester ] Répondre en citant

Il avait mal, vraiment mal.
Il ne pourrait bientôt plus endurer ça. Ses muscles étaient à vif et le brûlaient. Sa gorge ressemblait à du papier rêche que la moindre respiration menaçait de déchirer. La sueur rendait ses doigts glissants et ses prises devenaient dangereusement de plus en plus instables. Mais il ne pouvait pas abandonner, il serra les dents et tendit l’une de ses mains ganté vers un morceau de ferraille qui dépassait du mur.

Hélas, il ne réussit pas à l’attraper et son pied glissa. Un cri de frayeur se fit entendre dans son dos tandis qu’il se retrouvait accroché d’une seule main. Et qu’il se balançait dangereusement dans le vide, pouvant se faire balayer comme un simple brin de paille par la moindre bourrasque de vent…l’adolescent poussa un cri de douleur tant l’effort fut dur mais il réussit à se rétablir, au grand soulagement de l’enfant qui était accroché à lui. Ils venaient de frôler la mort de près, de très près. Ils étaient presque arrivés et se trouvaient donc tout en haut d’un immense building et le sol semblait vraiment loin. Le danger était plus présent que jamais mais leur but aussi. C’était ce que se disait le jeune grimpeur, cela lui donnait le courage et les forces nécessaires pour finir son ascension. Il attrapa donc une prise et continua sa progression, lentement mais sûrement vers le sommet.

Environ un quart d’heure plus tard, une main agrippait solidement le rebord du toit de l’immeuble. D’une dernière traction et d’un dernier effort, la silhouette se hissa sur le toit, elle et son passager. Ce dernier descendit du dos de sa monture, il tituba un peu, encore éprouvé par cette ascension qui aurait pu se révéler mortelle à la moindre erreur. L’enfant partit soudain dans une direction, sans remercier son sauveur et disparut. Le sauveur en question ne s’en formalisa pas, il était bien trop occupé à reprendre son souffle. Il ôta son sweater qu’il balança dans un coin puis son t-shirt imbibé de sueur, il avait bien trop chaud. L’adolescent s’allongea sur le toit…Yami était vraiment épuisé. Le sol en béton n’était bien sûr pas froid mais il l’était quand même plus que son corps en ce moment précis. Et cela lui faisait du bien. Un vent frais vint lui ébouriffer un peu plus les cheveux et lui caresser doucement le visage. La sueur avait beau coller ses cheveux contre son crâne et recouvrir tout son corps, un sourire ravi se dessina sur ses lèvres.

Le ciel était vraiment magnifique aujourd’hui…à cette hauteur il avait l’impression qu’en tendant la main, il pourrait saisir l’un des nuages qui se laissaient déplacer au grés des courants d’air. Yami tendit la main et fit glisser légèrement ses lunettes de soleil sur le bas de son nez, pour pouvoir observer sans barrière ce spectacle envoûtant. Pour l’instant, il n’avait pas l’intention de bouger…il se sentait bien, il avait pour quelques instants, oublier la mort de ses parents et cela lui faisait le plus grand bien. Il savait que de voir un adolescent torse nu, le corps brillant de sueur et couché sur le toit d’un building devait être un étrange spectacle…surtout avec le fait que ses pupilles étaient réduite à l’état de fente, comme les yeux d’un chat, dès qu’elles étaient exposées à la lumière mais il s’en fichait…il ne voulait pas bouger, pas encore. En plus ses muscles lui faisaient un mal de chien ! L’ascension l’avait vidé de ses forces et ce n’était pas dit qu’il arrive à partir d’ici…même s’il le voulait.
_________________
Lien vers la fiche de Yami : Cliquez simplement ici. ♥
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: 13/03/2009 18:04:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 15/03/2009 21:35:56    Sujet du message: Un petit bain de soleil ? [ Jester ] Répondre en citant

[]

Jester fredonnait une des chansons qui étaient passées au Night-Club la dernière fois qu'il y avait mis les pieds. Des mois avaient passés depuis sa dernière rencontre avec Cassiän, des mois de solitude souhaitée, loin des Poursuivant et des Orphelins à paresser dans un cocon de couvertures miteuses et d'oreillers éventrés, au milieu de ses breloques assemblées en un talisman protecteur. Solitude à peine troublé par ses quelques virées au-dit Club. Être seul dans un coin de salle à s'emplir les yeux des silhouettes adolescentes se déhanchant dans le noir et la lumière crue n'était pas une forme de sociabilité approuvée. La solitude au milieu de la foule.
Sauf qu'un soir quelqu'un était adossé au mur en face, à l'autre bout de la pièce, visible seulement par intermittences. Le visage d'un frère perdu, d'un androgyne aux yeux maquillés de noir comme il aurait pu le faire pour lui même, le visage fendu du même sourire que le sien, son regard rivé dans ses prunelles. Il ne l'avait entre-apperçu qu'un court instant. Le bras de quelqu'un était passé entre eux comme un écran, et la seconde d'après le mur en face était vide. Le jester allait se rabattre prudemment sur une hallucination dûe au jeu des lumières quand une main s'était posée sur son épaule.

Et depuis quelques jours cette autre personne ne le quittait plus, dormait avec lui, lui parlait comme s'ils s'étaient toujours connus, lui avait appris son nom comme une évidence. Il disait qu'il s'apellait Isaac, ce n'était certainement pas son vrai nom, mais très peu le gardaient sur les toits. Il était plus grand que Jester de quelques centimètres mais avait plus ou moins le caractère d'un chien, ou d'un petit animal. En tout cas c'était l'impression qu'il lui faisait quand il le réveillait à deux heures du matin pour lui sortir une ineptie d'un ton tout fier et le fixant en attente d'un compliment ou quelconque félicitation. On pouvait dire qu'il avait la vie plus dure depuis une dizaine de jours, mais avoir de la compagnie était agréable.
...
A doses modérées.

- Jessiiiiiiiiiie, gémit une voix agaçante.

"Jessie" en question se retourna et lança un regard de pure exaspération sur l'Orphelin aux cheveux noirs, hésitant à lui expliquer pour la quinzième fois de la matinée qu'on ne l'apellait pas "Jessie", que c'était ridicule et qu'il avait l'impression d'être un chaton, et qu'il n'aimait pas parce que ça faisait ridicule. Isaac lui avait pris le chapeau qu'il avait une heure plus tôt et le portait plutôt bien, ce qui était une constatation agaçante. Au moins le motif à damier dans lequel il était fait s'accordait avec le bracelet qu'il avait au poignet. Pour parfaire le tableau le brun était vétu d'un jean troué au genou et à au mollet, et d'une superposition de débardeurs semblable à celles qu'affectionnait Jester, la dentelle en moins. Notre déité vénérée était quand à elle vêtue d'un haut en matière synthétique et flottante déchirée avec art -ou hasard- et un short de jean trouvé récemment qu'il affectionnait particulièrement, muni de deux lanières qui aurait pu être des bretelles si elles n'avaient pas été deux fois trop petites. Pour le reste il s'agissait seulement de ses jambières rayées aux couleurs inversées (noires et rouges et rouges et noires), sa seule paire de chaussure vaillante et les breloques qui tintaient à ses poignets. Rien d'anormal.
Jester s'approcha et sans somation, reprit sont chapeau pour le réinstaller sur ses cheveux rouges. Il s'apprêtait à partir quand Isaac le retint par le bras et lui montra du doigt ce qu'il fixait depuis un moment. Sur un toit voisin une petit silhouette naissait et s'écroulait. Ils restèrent tous les deux silencieux, observant la forme se dissocier et l'une d'elle s'élancer et enjamber le vide avec adresse, leur passant sous le nez. Le brun eut un moment pour la suivre, stoppé par un claquement de langue agacé de Jesse.

- Laisse-le tranquille.
- Mais je voulais simplement lui dire qu'il aurait du aller par là s'il voulait tomber plus rapidement sur des Orphelins.

Le visage d'Isaac avait composé une moue faussement suppliante et Jester se demanda rien que quelques secondes ce que son compagnon aurait souhaité faire de l'Orphelin. Puis préféra ne pas le savoir ni même l'imaginer. Il secoua doucement la tête, se prenant quelques mèches de sa frange dans ses yeux verts.

- Tu crois qu'il est mort?
- Qui?

Isaac parlait de l'autre personne étendue sur le toit. Les yeux verts se reportèrent sur elle, le temps de la voir jeter plus loin la moitié de ses vêtements et considérer la question de son vis-à-vis comme stupide.
Ils restèrent plusieurs longues minutes sans bouger ni parler sur le toit, à fixer le nouvel arrivant, avec une solenelité distraite, comme s'ils venaient d'assister à une naissance, mais que ça leur arrivait souvent. Puis Isaac brisa de nouveau le silence.

- Si on allait le voir ? fit-il d'un ton joueur.
- Hors de question, trancha Jester.
- Aw! Pourquoi ?
- Je ne tiens pas à être son tuteur.
- Mais ça n'a rien à voir, il s'agit simplement de...
- De ?
- De s'assurer qu'il ne se perde pas en route. On lui dira qu'il pourra trouver un tuteur au coeur de Hearts.
- Ouais... Bien rattrapé.

Le brun s'élança presque aussitôt, paresseusement suivit de Jester. Il détaillait le nouvel Orphelin au fur et à mesure qu'il s'en approchait. Cheveux noirs et rouge. Oh et vieux, affreusement vieux. Le genre à mal intégrer les préceptes qui régissent les toits, le genre à ne pas vouloir se suicider une fois la majorité venue, donc le genre à devenir Poursuivants. Donc le genre dont il fait se méfier. Isaac s'était déjà penché sur la silhouette, à côté de la tête et s'était fendu d'un grand sourire. Il s'apprêtait à saluer le nouveau-venu mais à la place lança ; "Jessiiiie! Viens voir ça va te plaire."
Jester fit une petit mour, s'avança lentement et en s'agenouillant à son tour enfonça accidentellement son coude dans les côtes du brun. Puis il baissa les yeux et eut le souffle coupé quelques instants.
Des irirs jaunes d'or comme il était presque impossible d'en posséder, un iris réduit à une simple fente noire. Simplement les plus beaux yeux qu'il n'aie jamais vu, avec ceux de Cassiän. Peut-être devrait-il réèlement songer à ouvrir une collection de yeux dans du formol.
Après avoir écarquillé les yeux et contemplé les autres pendant une seconde, il se décida à parler.

- Bienvenue... sur les toits.

Il se reprenait au fil de ses mots, et sa phrase n'était pas finie qu'il glissait déjà un doigt entre l'armature des lunettes et l'arrêtes du nez du petit nouveau, présentant les verres au soleil et regardant à travers, envisageant peut-être de garder l'objet si on avait le bon sens de le lui réclamer. Isaac prit le relais pour la conversation, demandant d'un ton presque affectueux.

- Comment tu t'apelles ?

_________________
Revenir en haut
Yami
Orphelin

Hors ligne

Messages: 88
Âge: 15 ans
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Mitaines en cuir reconverties en poing américains.
Tendance: Vierge. Certainement Uke.

MessagePosté le: 16/03/2009 18:06:37    Sujet du message: Un petit bain de soleil ? [ Jester ] Répondre en citant

Yami ferma les yeux quelques instants, il se sentait las, très las.
L’adrénaline du moment était maintenant retombé, quittant son sang et lui enlevant la force qui lui avait permis d’exécuter cette épuisante ascension. Une tristesse perverse s’insinuait lentement dans son esprit, tentant de faire quitter son sourire habituel de ses lèvres. Les souvenirs et l’odeur du sang l’assaillirent en même temps, le submergeant de sensations qu’il aurait préféré oublier. Il se revoyait rentré tranquillement, la matinée de cours s’était enfin terminée et il avait hâte de pouvoir se reposer dans sa chambre. Sauf qu’en pénétrant dans la maison une senteur particulièrement désagréable vint piquer ses narines…le sang, l’odeur de la mort. Le jeune homme la connaissait plus ou moins pour l’avoir senti pendant certains affrontements, mais jamais aussi forte que maintenant. Un signal d’alarme s’était allumé dans son esprit et il s’était précipité dans le salon. Mais c’était trop tard…ses deux parents étaient morts, ils ne respiraient plus. Leurs corps reposaient dans une tache vermeille qui continuait de croître sournoisement, comme si elle avait voulu happer Yami et l’emporter lui aussi dans les limbes de la mort.

Ce fut un des rares jours où il ne sourit pas, non, à la place…il hurla. De toutes ses forces, évacuant sa peine, sa rage, sa colère et tout autres sentiments qui auraient menacé de le submerger entièrement. Une heure plus tard, les secours et la police arrivèrent mais c’était bien trop tard, ils le trouvèrent agenouiller auprès des deux cadavres. Il n’avait pas pleuré, il était simplement resté prostré là, sans réaction. Son cerveau ne s’était vraiment « reconnecter » qu’au moment où il avait vu l’enfant en danger. Et puis il était arrivé ici…et maintenant ? Que faire ? Il secoua la tête, ne voulant pas se laisser emporter par le regret et un sourire refleurit même sur ses lèvres. Il avait de la chance, car après tout, il était encore en vie. Un calme et un silence presque inquiétant régnait sur le toit jusqu’au moment où des bruits de pas vinrent le briser. Ils étaient pourtant très discrets et il fallait tendre l’oreille pour les percevoir mais…pour se calmer Yami avait aiguisé tous ses sens, c’était une technique de méditation qu’un de ses professeurs de sport lui avait apprise.

L’adolescent aux cheveux méchés avait un comportement de fonceur et avait tendance à se laisser trop facilement emporter par ses émotions. Son mentor avait donc trouvé cette solution pour tempérer son élève. Ce qui avait plus ou moins bien fonctionner étant donné qu’il l’utilisait de temps en temps, mais pas assez pour l’empêcher de se fourrer dans les pires ennuis possible. Il rouvrit les yeux au moment où une frimousse androgyne se penchait sur lui. Il se laissa observé sans bouger par ce nouvel arrivant.
Sa main amorça un geste pour remettre ses lunettes en place, pour ainsi cacher ses yeux qui risquaient d’effrayer l’enfant mais au contraire ce dernier sembla s’enthousiasmer en les voyant. Il tourna la tête et sembla appeler quelqu’un, bien qu’il n’avait pas réussi à saisir ce qu’il disait, il parlait vraiment vite !

Quand son compagnon fut arrivé à sa hauteur et s’était agenouiller lui aussi, Yami plongea involontairement ses yeux dorés dans ceux vert brillant qui l’observaient. Étrangement, en voyant ce visage, il sentit son corps se détendre et sa tristesse le quitter définitivement. Cette personne l’apaisait, tout simplement. Il n’arrivait pas y croire, personne jusque là n’avait réussi à calmer le tourbillon d’émotions qui l’animait en permanence, que ce soit de bons sentiments, ou de mauvais.

- Bienvenue... sur les toits.

Une voix mélodieuse brisa le fil de ses pensées et il se rendit brusquement compte que c’était celle du garçon aux cheveux flamboyant. Les toits hein…? Il commençait à comprendre vaguement pourquoi cet enfant avait voulu venir ici. L’endroit semblait servir de refuge pour…pour quoi exactement d’ailleurs ? Il examina sans le faire exprès les tenues de ses interlocuteurs et comprit : un refuge pour Orphelins. Son sourire s’élargit quand il sentit l’adolescent attraper ses lunettes. Mais alors qu’il s’apprêtait à répliquer quelque chose, son corps se tendit de nouveau tel un ressort.

Le fait de se retrouver tout le temps dans les pires ennuis possible pour aider quelqu’un, lui avait donné involontairement l’habitude de « sentir » venir les gens avec de mauvaises intentions. Et là, le vent qui lui caressait doucement le visage lui apportait une légère odeur de parfum, non pas un parfum pour sentir bon ou autre mais l’odeur du sang…encore, il ne pensait pas la rencontrer de nouveau, surtout dans une seule et même journée. Son corps n’avait pas quitté totalement sa phase de méditation, aussi il tendit l’oreille et perçut des bruits de pas. Ils approchaient rapidement, c’était pas bon signe ça. Son œil détecta en plus un éclat argenté, une arme tranchante, pas bon du tout.

Yami ne prêta pas attention aux paroles de l’autre orphelin et faucha soudainement avec sa jambe, celles de l’adolescent aux yeux verts. D’un mouvement souple de son bras, il le rattrapa et le plaqua contre lui. Jester se retrouvait donc soudainement contre le torse encore brillant de sueur de son interlocuteur. Ce dernier n’avait pas encore retrouvé une respiration normale, et donc son souffle caressait à rythme régulier le visage aux traits fins de son vis-à-vis. Yami glissa alors sa main le long de la colonne vertébral de Jester, comme s’il voulait caresser doucement un amant. Il releva la tête jusqu’à à atteindre l’oreille de l’adolescent. La scène aurait pu être des plus érotique si la situation n’était pas aussi précaire. Et si notre ex lycéen s’en était rendu compte, pour lui c’était juste une diversion et il ne s’était pas aperçu que toute son attitude à ce moment précis respirait la sensualité. Il entrouvrit les lèvres et souffla très doucement, presque imperceptiblement, pour que seul son interlocuteur l’entende :

«  A droite. Un homme avec une épée s’approche rapidement.  »

Clair, rapide et précis, pas le temps de faire des chichis dans ce genre de situation. Son souffle avait caressé doucement l’oreille de Jester quand il avait dit cela, et son sourire n’avait pas quitté ses lèvres. Mais son corps était tendu, et ça, l’orphelin devait pouvoir parfaitement le sentir. Les yeux de Yami se plissèrent imperceptiblement et il rajouta en soupirant légèrement :

«  J’ai rien dis. Il y’en a un autre à gauche, pas d’arme visible. Ils nous encerclent. On ferait mieux de décamper non …? »

Il ne connaissait évidemment rien des Poursuivants et des Orphelins mais son instinct sentait d’ici les mauvaises intentions des deux hommes qui s’approchaient.
_________________
Lien vers la fiche de Yami : Cliquez simplement ici. ♥
Revenir en haut
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 28/03/2009 11:41:15    Sujet du message: Un petit bain de soleil ? [ Jester ] Répondre en citant

Il en était encore à redécouvrir le monde au travers des verres teintés lorsque ses jambes le lâchèrent, non sans raison, et qu'il tomba sur le tout nouvel Orphelin qui ouvrait les bras pour y accueillir. Sa joue et la paume de sa main étaient largement collée contre un torse chaud, palpitant et humide, et il dut se poser sérieusement la question avant de conclure que ce contact lui déplaisait. A deux pas de lui, Isaac devait être soit en train de s'amuser de la situation, soit tendu et prêt à le défendre. Un rapide coup d'œil lui indiqua qu'il s'agissait plutôt de la deuxième option. Merveilleux, il n'y avait donc aucun danger. Il repoussa l'autre corps pour s'en détacher mais des mains glissaient déjà sur son dos. Cet enfant avait des réactions étranges pour un jeune nouveau venu sur les toits. Les doigts de Jester se glissèrent entre les mèches brunes et rouges, parodiant un geste d'acceptation gratuite mais se refermant déjà dessus, prêts à les tirer cruellement.
Les murmures de Yami le firent hésiter une seconde, puis il tira la poignée de cheveux et la tête de l'enfant avec pour l'éloigner de lui. Et s'arracher à son contact. C'est vrai quoi, on ne faisait pas souffler dessus par des gens qu'on ne connaissait même pas. L'adolescent s'était relevé et avait regagné les côté d'Isaac, frottant machinalement les endroits où sa peau avait été chatouillée par l'enfant, en jetant un regard inquisiteur au brun qui l'accompagnait. Même si les paroles lui avaient semblé dans la toute première seconde une justification foireuse, ça méritait... Ca méritait qu'on vérifie. Isaac jeta un regard désinvolte autour de lui et haussa les épaules. Celui aux yeux verts acquiesça silencieusement. Bien sûr qu'il allaient bouger très rapidement, la question était de savoir s'ils allaient laisser le nouveau ici ou s'ils allaient faire preuve de -comment ça s'appelle ?- solidarité et d'altruisme. Ce qui était peu probable, les pensées de Jester vis à vis de Yami n'étaient pas des plus chaleureuses. Peut-être que c'était ce que le commun des mortels appelait "être perturbé". Sans doute, après tout entre une revanche mesquine et l'éternelle guerre qui opposait les enfants et les adultes, qu'est-ce qui passait en premier?
Ha la question n'était pas évidente, il faudrait simplement que sa revanche n'aille pas dans le sens des Poursuivants. Ce qui annulait le choix à faire. Parfait parfait. Et un problème vital résolu.
Jesse posa ses yeux dans les autres iris -décidément... ces yeux...- et se sentit un instant comme pris dans un élan de compassion.

- Je pense oui. Alors à ta place je me lèverais et je me tiendrais prêt.

La suite était simple. Isaac partait dans la direction opposée à la sienne, et théoriquement l'inconnu devrait avoir le bon sens et la capacité physique de suivre l'un des deux, il ne prendrait pas la peine de se retourner pour s'en assurer. Le bruit de ses pieds contre le toit de béton rythma ses pensées, et il ôta les lunettes de soleil alors qu'il s'approchait du rebord. Dernier appui, le vide qui apparaissait sous ses pieds, aussi furtif qu'un clin d'œil, la ligne vertigineuse et folle des séries de fenêtres qui plongeaient jusqu'en bas... Tac, réception sur le nouveau toit.
Il espérait que le petit avait suivi Isaac plutôt que lui, parce que ce n'était pas son genre de protéger quelqu'un. Alors qu'avec le brun il aurait augmenté ses chances de survie. Le toits et le vide se succédaient sous ses pieds, jusqu'à arriver au cœur de Hearts, et sa foule d'Orphelins. Trop d'adversaires pour seulement deux adultes. Il s'arrêta sur un des toits adjacent du grand marché. Il n'était pas nécessaire de se mêler à la foule et il avait ça en horreur justement. Normalement s'il restait là, Isaac devrait le rejoindre, et aussi celui aux yeux d'or, peut-être. Ce serait mieux par ailleurs, ce serait si dommage qu'il tombe au main des Poursuivants, il ne pourrait plus jamais contempler ces pigments dorés...
Il récupérait doucement son souffle, refusant de s'asseoir, repoussant ses cheveux à leur place légitime, ailleurs que dans ses yeux si possible. Sa main était serrée sur les lunettes qu'il avait emprunté au nouveau venu. Il les déplia, les remit un instant sur son nez, puis fronça les sourcils et finit par les poser sur sa tête, tenant ses cheveux avec et retrouvant avec surprise les joies de la vision à 180°. Les deux personnes manquantes le rejoignirent bientôt et Isaac s'assit aussitôt au bord du toit, balançant ses jambes dans le vide en regardant attentivement la foule des enfants. L'inconnu avait l'air en forme, en un seul morceau et pas trop troué pour l'instant. Une bonne nouvelle quoi. Jesse lui sourit comme s'il ne lui en avait jamais voulu, et lui montra le marché avec une sorte de fierté lui gonflant la poitrine.

- Voici Hearts. C'est le plus grand quartier des toits, c'est ici que tu trouveras quelqu'un pour t'apprendre à vivre ici.

Les enfants qui se pressaient les uns contre les autres étaient habillés de bric et de broc. Très peu correspondaient à l'idée de "bonne santé" qu'on se faisait au sol mais il émanait de chacun une force ignorée des habitants d'en bas. C'était dans leur regard, une flamme couvant derrière leurs pupilles, dans leurs mains trop jeunes mais agiles et fermes, dans le pli de leur bouche qui se créait quand ils souriaient. Hearts, quartier de tous les Orphelins, cœur battant de Yokkai.

_________________
Revenir en haut
Yami
Orphelin

Hors ligne

Messages: 88
Âge: 15 ans
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Mitaines en cuir reconverties en poing américains.
Tendance: Vierge. Certainement Uke.

MessagePosté le: 30/03/2009 23:17:18    Sujet du message: Un petit bain de soleil ? [ Jester ] Répondre en citant

Yami attendait tranquillement la réaction du jeune homme aux cheveux roux. Enfin, aussi tranquillement que l’on pouvait l’être quand deux hommes aux intentions douteuses s’approchaient. Alors qu’il allait se lancer dans une dissertation intérieure sur le pourquoi du comment de tout cela, il sentit une main se glisser dans ses cheveux. Ce geste le fit sursauter imperceptiblement et une légère rougeur s’empara de ses joues. Il avait l’habitude de faire des câlins aux autres pour diverses raisons mais qu’on ait les mêmes intentions envers lui, n’arrivait pas souvent. Et donc cela le gênait beaucoup quand ça se produisait, heureusement que c’était très rare. Néanmoins, ce moment de douceur ne dura pas longtemps étant donné que Jester tira sur les cheveux de son « agresseur » pour se libérer.

Ce qu’il ne savait pas c’est qu’en fait Yami lui en était reconnaissant. Car malgré la précarité de la situation, il s’inquiétait plus de ce contact que du combat imminent. Comme quoi, certaines personnes pouvaient avoir des inquiétudes bien étranges pour d’autres. L’adolescent vit ses deux collègues échanger un regard après que le plus jeune ait jeté un coup d’oeil derrière lui. Ah, ils venaient donc de vérifier s’il y’avait vraiment un danger ou pas. Il nota dans un coin de son esprit qu’ils étaient étrangement méfiants, cela devait avoir un rapport avec les deux hommes qui arrivaient. Ces deux interlocuteurs semblaient avoir…l’habitude de la chose. Ce fait soulagea un peu Yami qui comme à son habitude, s’inquiétait de la sécurité de ceux qui se trouvaient avec lui. Il perçut comme une hésitation dans les deux émeraudes quand elles se posèrent sur lui. Il lui rendit son regard, attendant, simplement.

- Je pense oui. Alors à ta place je me lèverais et je me tiendrais prêt. 

Et avant qu’il n’ait pu répondre quoi que ce soit à la voix mélodieuse, les deux garçons détalèrent chacun dans une direction différente, carrément opposée même. Yami se releva d’un bond, il n’y avait pas de quoi tergiverser, il fallait les suivre. C’était du moins ce que son instinct lui dictait. Mais son cerveau lui disait aussi autre chose, qui bien que mineur, n’était pas négligeable : « Tes vêtements ! Récupère les ! C’est un coup à attraper la crève ça…de te balader torse nu. ». Il marqua un temps d’arrêt. Il aimait se balader seulement vêtu d’un pantalon mais tomber malade à cause d’un coup de froid, surtout dans sa nouvelle situation, serait extrêmement stupide. Sa décision était prise. Mais il devrait faire vite, très vite même. Ou il risquait bien de perdre sa seule chance qui était actuellement représentée par une chevelure brune. S’il n’emboîtait pas rapidement le pas à cet enfant, il risquait de se perdre en voulant les retrouver…les ? Vraiment ? Non…c’était plutôt « le » avec ses beaux yeux verts mais ce n’était pas le moment de penser à ça !

Il plongea sur sa droite pour attraper rapidement son t-shirt rouge, et éviter dans le même temps un projectile inconnu mais certainement dangereux. Il se reçut sur le sol en effectuant une roulade et faucha au passage sa veste noire. Prenant maintenant appui sur ses genoux repliés, il observait ses deux adversaires qui étaient maintenant bien trop poches. Et son petit guide qui s’éloignait toujours sur sa gauche…il fallait faire vite. Yami replia le bras, histoire de ne pas lâcher ses vêtements et se ramassa légèrement sur lui-même. On aurait pu y lire un signe de reddition, mais ce n’était pas ça, bien au contraire. Il profita du faible élan fourni par cette flexion pour se relever d’un bond et donner un coup de boule dans l’estomac du premier poursuivant. Ce qui ne plut pas vraiment à ce dernier étant donné le juron qu’il lâcha. Mais la douleur le fit se plier en deux, l’empêchant ainsi de répliquer. Mais hélas, ce n’était pas du tout le cas de son complice qui lança soudain un petit couteau vers l’adolescent aux yeux dorés.

PAF ! Ne trouvant pas de solution plus efficaces dans l’immédiat, Yami venait de se laisser brutalement retomber sur le sol. Ce qui au passage, ne faisait pas du bien, le béton n’était pas une matière très agréable après tout. Et en plus, bien qu’il ait évité l’arme, il avait réagi un peu trop tard. La lame lui avait entaillé la peau juste au dessus de l’arcade sourcilière gauche. C’était certes un bobo mineur mais le problème c’était qu’à cet endroit là, cela saignait beaucoup…énormément même. Le jeune combattant n’avait donc plus une vision très nette mais il entendit sans problème un cri de douleur juste au dessus de lui. Ah, son adversaire venait visiblement d’être blessé par le couteau en question. En utilisant un bout de son t-shirt, il essuya le sang sur son visage et vit l’un des Poursuivant grogner de douleur et insulter son camarade à cause de la lame qui venait de le blesser au flanc. Une diversion…parfait ! Il ne devait pas perde une seule seconde et profiter de cette chance inespérée. D’un geste brusque, il déchira un bout de son t-shirt rouge et se fabriqua un bandeau de fortune. Ses doigts l’attachèrent rapidement derrière son crâne. Ça devrait suffire pour l’instant.

Yami se releva et aperçut Isaac qui était presque hors de portée. Mais cela suffisait, il voyait quelle direction prendre. Les vêtements roulés en boule sous son bras, il s’élança à la suite de l’orphelin. Un détail percuta violement son esprit : Le vide. L’espace qui se situait entre ce toit et l’autre était certes moins grand que ceux de la plupart des immeubles de la ville mais était tout de même d’une taille respectable…Des cris résonnèrent derrière lui, ses adversaires avaient repris leurs esprits et se lançaient à sa poursuite. Yami ne regarda pas derrière lui et continua de courir. « Allez mon vieux, c’est le moment de mettre tes cours de saut en longueur en pratique ! Que disait ton prof de sport déjà ? Prenez votre élan, pliez les genoux et…sautez ! ». Au dernier mot, son corps avait obéi tout seul, le propulsant ainsi dans le vide. Ses yeux se fermèrent quelques instants, quelle sensation agréable…sentir le vent lui ébouriffer les cheveux, la mort juste en dessous de ses pieds. Le danger lui remplissait toujours les veines d’adrénaline mais là…il était chargé à bloc ! Il n’avait jamais connu quelque chose de semblable.

Il rouvrit les yeux une ou deux seconde à peine avant que ses pieds ne reprennent brutalement contact avec le sol. L’onde de choc de son arrivée sur l’autre toit lui fit fléchir les genoux. Il ne tomba pas mais une onde de douleur remonta le long de ses jambes. Outch, il grimaça, évidemment, demander un tel effort aussi brutalement à son corps ne pouvait pas lui faire du bien. Mais il n’avait pas le temps de pleurnicher. Il se remit à courir, ses poursuivants étaient encore là après tout. Les sauts suivant se passèrent mieux, bien que pas toujours très gracieux. Yami, ou plutôt son corps, commençait à comprendre le timing. Le tissu de son bandeau était imbibé de sang et ne tarderait pas à le gêner mais heureusement…il était arrivé à destination. Il le savait car l’enfant qu’il suivait depuis tout à l’heure venait de stopper sa course. Et surtout que celui possédant des cheveux flamboyants était aussi présent. En y réfléchissant bien, cela faisait une minute ou deux que les poursuivants avaient laissé tomber. Mais trop grisé par cette sensation qu’il ressentait lors des sauts, il ne l’avait pas remarqué et n’avait donc pas ralenti. Il effectua un dernier saut et atterrit sur la portion de toit où se trouvaient les deux orphelins. Jester tourna alors la tête vers lui et lui sourit puis lui désigna le toit devant lui d’un mouvement de bras.

- Voici Hearts. C'est le plus grand quartier des toits, c'est ici que tu trouveras quelqu'un pour t'apprendre à vivre ici

Yami sentit la fierté qui perçait dans la voix mélodieuse de l’adolescent et cela le fit sourire. Il s’accroupit, permettant au passage à ses muscles de se reposer un peu. Sa main à la peau halée écarta les mèches trempées de sueur de son visage. Il voulait pouvoir observer sans être gêner ce que lui montrait son interlocuteur. En les enlevant, il fit tomber accidentellement son bandeau sur le sol. Ce dernier avait été caché par ses cheveux et on ne pouvait donc voir que maintenant qu’il était blessé. Le sang coulait encore mais ce n’était presque rien par rapport à tout à l’heure. Aussi, il garda son œil gauche fermé et ne prit pas la peine de remettre son bandeau. Ce n’était qu’une blessure mineure, pas de quoi s’inquiéter. Et puis le spectacle qui s’étendait devant lui était bien trop passionnant pour qu’il puisse penser à autre chose. Des dizaines d’enfants se trouvaient là, discutant, troquant, riant ou simplement en train de traverser le marché. Ils portaient tous des affaires loin d’être neuves et étaient affreusement maigres mais ils dégageaient quelque chose d’indescriptible…une aura les entouraient, tous, sans exception. Celle de ceux qui ont échappé au pire et qui doivent lutter au quotidien pour survivre. Ces enfants étaient forts, chacun à leur manière…Yami inspira une grande bouffée d’oxygène comme s’il souhaitait s’imprégner de cette force qui les faisait avancer.

«  Ils sont forts…Lâcha simplement le jeune homme, les yeux toujours rivés sur les orphelins qui se mouvaient devant lui. J’aime cet endroit, ajouta-t-il en souriant. »

Et c’était vrai, il se sentait étrangement bien ici. Comme il ne l’avait pas été depuis bien longtemps. Il sentait au fond de lui que cette vie serait dangereuse, une lutte de chaque instant mais…il la voulait, cette vie. Il n’avait plus rien en bas. Sa nouvelle maison se trouvait ici désormais. Sa nouvelle famille était tous ces enfants qui cheminaient devant ses yeux. Yami les protègeraient de son mieux. Sans se relever, il tourna la tête vers Jester. Il profita de cet instant pour l’observer et un rire cristallin s’échappa de ses lèvres quand il aperçut ses lunettes sur la tête de l’orphelin.

«  Elles te vont bien, fut sa seule remarque. »

L’ex-lycéen décida de s’asseoir sur le sol, pour que ses jambes puissent récupérer. Il les étendit devant lui, appréciant la fraîcheur du bitume. Il ne renfila pas ses vêtements mais les garda contre son torse, histoire de ne pas les perdre. Il se servit d’un coin de son t-shirt pour essuyer le reste du sang présent sur le côté gauche son visage, avec plus ou moins de succès. Étant donné que la première couche avait séché, elle ne partit pas vraiment. Mais maintenant, il pouvait rouvrir son œil sans qu’il soit noyé par un certain liquide rouge, c’était toujours ça de pris. Il ne s’acharna pas, sans eau il ne pourrait pas enlever ce qui restait. Yami reporta son regard doré sur Hearts, un regard bienveillant et protecteur et même s’il ne savait pas, déjà teinté de fierté pour ces habitants. Il était ici chez lui désormais…Bienvenue à la maison, sembla lui souffler le vent et il hocha lentement la tête, son éternel sourire plaqué sur les lèvres. Mais à ce moment précis, il semblait encore plus intense que d’habitude.
_________________
Lien vers la fiche de Yami : Cliquez simplement ici. ♥
Revenir en haut
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 03/04/2009 17:01:18    Sujet du message: Un petit bain de soleil ? [ Jester ] Répondre en citant

Ils sont forts. Isaac sourit, le même sourire un peu tordu, entre amertume et joie qui était apparu sur les lèvres de Jester. Forts, oui, ils l'étaient tous, pourtant ils n'en restaient pas moins des enfants, ou pires, des adolescents. Chaque force cache une faiblesse, la force est à double-tranchant. Mais ce n'était pas le propos.
Jester se retourna, un sourire de circonstance plaqué sur le visage.

- J'espère bien, c'est ici que tu vivras à partir d'aujourd'hui. Sauf si tu préfères retourner en bas.

Son sourire s'élargit. Non pas qu'il s'attendait à une réponse négative, personne ne pouvait souhaiter retourner ramper au sol au milieu des... -un frisson de dégout le parcourut- des ordures qui vivaient en bas. Le brun allait rester à Hearts pendant un moment, le temps de trouver un tuteur, d'être éduqué, et peut-être n'en sortira-t-il jamais. Ce qui n'était pas mal en soit, car il ne portait pas dan son cœur les habitants de Clubs. Des "crétins arrogants" si on lui demandait son avis, mais les gens de Hearts les plus "puristes" avaient du mal avec les enfants du Nord.
L'adolescent aux yeux d'or avait posé les yeux sur ses lunettes de soleil, ne les avait pas réclamé. Mmh un peu décalé hein? Ce n'était pas grave. Jester les aurait sans doute gardé mais il ne savait pas s'il en aurait réèlement l'utilité -les verres étaient noirs, ça ne l'emballait pas plus que ça. Puisque ça n'embêtait pas du tout le nouvel Orphelin qu'il les aie, il les retira simplement de ses cheveux en soupirant exagérément, comme si on lui avait vraiment demander de les restituer. Il les posa soigneusement au milieu des mèches noires et rouges, les branches appuyées sur les oreilles. Il ne voulait pas non plus se dissimuler ces superbes iris.

- Jesse ? se manifesta simplement Isaac
- Quoi? Oh. Oui..

Les yeux verts retournèrent à leur préoccupation première, à savoir fixer Yami, puis il prit la peine de parler, même si pour se distraire il marchait en équilibre sur la fine bordure sur-élevée de quelques centimètres de large au bord du toit.

- Voilà le programme ; maintenant que tu es ici il faut te trouver un protecteur, quelqu'un qui t'apprendra qui nous sommes, de qui il faut te méfier, comment survivre, et ce genre de choses. Hearts est le quartier où les trucs comme ça se passent ( il eut un geste souple du poignet, comme s'il voulait que "de toute façon les autres quartiers..." ; ) Je te souhaite bonne chance.

Lui et Isaac ne prendraient jamais la peine de former quelqu'un et d'avoir une quelconque responsabilité. C'était quelque chose d'assez courant sur les toits cette forme d'égo-centrisme. Certains la refoulaient et était plus ou moins altruistes, les autres -les plus malin ou ceux qui avaient déjà un passé chargé d'expériences- s'occupaient d'eux avant le reste, ne prenaient pas de risques pour les autres et partaient du principe que la vie serait plus simple si tout le monde était capable de sauver sa peau sans compter sur les autres. Pour Jester et Isaac ce n'était pas simplement "sauver sa peau sans compter sur personne" mais plutôt "sauver sa peau même si d'autres doivent être sacrifiés dans ce but". Donc bien sûr qu'ils ne prendraient personne sous leur aile.
Isaac se releva et enroula ses bras autour des épaules du nouveau, indiquant la foule devant eux.

- Le marché est un bon endroit pour faire des rencontres. Tu n'as qu'à te mettre dans un coin et faire un regard de chien battu avec un panneau "je viens d'arriver sur les toits" et une douzaine de personne viendront immédiatement. A toi de voir ensuite à laquelle il serait plus pertinent de faire confiance. Les Orphelins sont forts mais ce ne sont pas des enfants de chœur, même ici à Hearts.

Ça semblait l'amuser énormément.

_________________
Revenir en haut
Yami
Orphelin

Hors ligne

Messages: 88
Âge: 15 ans
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Mitaines en cuir reconverties en poing américains.
Tendance: Vierge. Certainement Uke.

MessagePosté le: 04/04/2009 19:06:00    Sujet du message: Un petit bain de soleil ? [ Jester ] Répondre en citant

Yami observait la foule en contrebas, à moitié perdu dans ses pensées. Il venait de s’isoler sans le faire exprès du monde qui l’entourait. Aussi, quand il sentit quelque chose se poser sur ses cheveux, il sursauta assez violemment. L’adolescent releva ses yeux dorés et croisa ceux émeraude de son interlocuteur, dont au passage il ne savait toujours pas le nom. Alors qu’il allait ouvrir la bouche pour se présenter et donc en profiter pour demander le prénom de Jester, il vit ce dernier s’éloigner légèrement pour aller marcher en équilibre sur le bord du toit. Le nouvel orphelin referma donc prestement la bouche en fronçant légèrement les sourcils.

Il hésitait…d’habitude cela ne lui arrivait jamais. Il n’était pas vraiment quelqu’un de timide mais là, il n’osait même pas lui demander son prénom. Comme si le fait de parler et donc d’interrompre Jesse dans son activité d’équilibriste serait la pire chose qui soit. Yami passa une main dans ses cheveux et son sourire se tordit légèrement. Bon sang, mais qu’est-ce qui lui prenait ? Heureusement que ses compagnons n’avaient rien vu, il devait être ridicule là. Pour se redonner une certaine contenance, il releva la tête et observa l’objet de ses pensées. La personne en question était d’ailleurs en train de lui parler mais le problème c’est qu’il n’avait pas entendu le début…oups.

- …ici il faut te trouver un protecteur, quelqu'un qui t'apprendra qui nous sommes, de qui il faut te méfier, comment survivre, et ce genre de choses. Hearts est le quartier où les trucs comme ça se passent. Je te souhaite bonne chance. 

Ouf, le garçon aux cheveux méchés soupira de soulagement, il n’avait apparemment rien raté d’essentiel. Mais son sourire se fana légèrement quand il comprit qu’il allait devoir se séparer des deux Orphelins. Il interdisait bien sûr à son cerveau de penser un et non deux. Ne comprenant pas la raison de sa quasi fixation sur une certaine personne aux cheveux roux, il préférait ne pas y penser. Sauf qu’une partie de ses neurones ne semblait pas d’accord avec la chose. Et c’est donc totalement inconscient de ses actes - enfin presque - qu’il se retrouva à contempler avec intérêt le moindre des gestes de Jester. En fait, il n’avait jamais rencontré quelqu’un de semblable.

C’était un garçon et pourtant chacun de ses mouvements semblait calculés, jamais de geste inutiles et toujours gracieux. Il surpassait bon nombres de filles d’ailleurs dans ce domaine. Yami, malgré son habitude de remettre ses lunettes devant ses yeux, ne l’avait pas encore fait, bien trop absorbé par son examen. Sauf que ces dernières glissèrent brusquement sur son nez quand deux bras vinrent encercler son torse. Une chose était sûre, ce n’était pas Jesse qui le serrait dans ses bras vu que ce dernier était encore devant lui. Mais même…il ne put s’empêcher de piquer un fard assez violent. Heureusement qu’Isaac regardait le marché et non le visage de son interlocuteur sinon ce dernier aurait été très gêné.

- Le marché est un bon endroit pour faire des rencontres. Tu n'as qu'à te mettre dans un coin et faire un regard de chien battu avec un panneau "je viens d'arriver sur les toits" et une douzaine de personne viendront immédiatement. A toi de voir ensuite à laquelle il serait plus pertinent de faire confiance. Les Orphelins sont forts mais ce ne sont pas des enfants de chœur, même ici à Hearts. 

Oh…étrange comme procédé mais ça ne dérangeait pas outre mesure Yami. Et puis ce garçon aux cheveux bruns semblait s’y connaître. Autant suivre son conseil, bien qu’il n’avait pas très envie de les quitter…il secoua la tête et se frappa brusquement les joues. Il devait se reprendre ! L’adolescent se releva d’un bond, manquant de faire tomber Isaac qui ne s’attendait pas à un mouvement aussi brusque. Il tendit instinctivement la main et l’empêcha de tomber. Le nouvel orphelin renfila son t-shirt rouge qui au passage avait été légèrement malmené pendant le combat et noua sa veste noire autour de ses reins. Il réajusta ensuite ses lunettes de soleil et se tourna vers Jester et son compagnon.

« Merci de votre aide…je vais suivre votre conseil. J’espère qu’on se reverra…à un de ses jours, dit-il en souriant bien que le sourire en question soit légèrement triste. »

Yami avait très bien compris que ses interlocuteurs n’étaient pas du genre à prendre quelqu’un sous leur aile. Et dans un sens, il les comprenait mais d’un autre côté ça lui faisait un peu de peine. Il se gifla mentalement, ce n’était pas son genre d’être triste ! Son sourire retrouva tout son éclat et il fit un petit signe d’au revoir aux deux orphelins. Lentement, il se retourna et observa la place grouillante de monde en contrebas. Il recula de quelques pas, histoire d’avoir un peu d’élan et s’élança dans le vide, sautant de toit en toit jusqu’au marché.

Quelques minutes plus tard, la silhouette de Yami disparaissait, engloutie par la foule d’Orphelins de Hearts.

Sa nouvelle vie sur les Toits venait officiellement de commencer.






( Voilou, j'ai mis le lien xD ).
_________________
Lien vers la fiche de Yami : Cliquez simplement ici. ♥
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: 18/11/2018 07:10:42    Sujet du message: Un petit bain de soleil ? [ Jester ]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Yokkai - Centre -> Quartier sud - Hearts Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com