Yokkai Index du Forum
Yokkai
.: La ville des Orphelins :.
 
Yokkai Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Mild Tide ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Yokkai - Centre -> Quartier sud - Hearts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 21/04/2009 20:47:00    Sujet du message: Mild Tide Répondre en citant

Il était une fois trois enfants
Le premier avait les yeux noirs...


Des fois, ils se demandait d'où venait cette chanson, si elle avait été une comptine d'en-bas, ou bien si un quelconque Orphelin l'avait composé un jour. Elle était sur toutes les lèvres mais personne savait de quoi elle parlait très précisément. D'enfants ? En tout cas l'un deux avait les yeux noirs. Un autres les yeux clairs, mais rien ne précise qu'ils aient été émeraude. Enfin bref, s'il avait été à leur place il ne serait pas mort, c'est tout. Ce que cette chanson pouvait être ennuyeuse parfois.

Parfois seulement.

Isaac était parti aujourd'hui. Descendu à Wand pour récupérer quelques trucs, ce n'était pas ses affaires, il n'avait pas proposé de l'accompagner, et c'était naturel. Comme un tas de choses l'étaient avec lui. Il ne reviendrait que le soir -là dessus il ne pouvait que supposer-, mais si ce n'était pas le cas il l'attendrait, quelques jours seulement. De toute façon il le retrouverait. "Jessie" avait laissé son chapeau derrière lui, avec les autres, profitant de cette journée pour sentir le vent dans ses mèches rouges, au seul son des grelots accrochés un peu partout sur son jean. Oui ce serait peu pratique en cas de rencontre intempestive de Poursuivant, mais il n'y avait aucun raison qu'il n'en rencontre non ?
Gling gling.
Ses pas le menèrent jusqu'au grand marché de Hearts, plusieurs toits couvert d'effervescence, depuis tôt le matin jusqu'à la tombée du jour. Tous les vendeurs étaient des Orphelins -ou parfois même des gens d'en bas- qui amenaient leurs bien dans de grandes étoffes pliées et les déballaient à même le sol. Orphelins vivant du deal, rampants arrondissant leurs fins de moi ou juste curieux de leur monde. Il y avait de la nourriture, des vêtements, de la drogue, de l'alcool qui circulaient, mais aussi des choses plus hasardeuses, moins utiles, comme des éléments décoratifs et des accessoires, des produits cosmétiques. Ce qu'on ne trouvait pas à Hearts on le cherchait à Wand, et inversement, réciproquement. La seule chose que le Marché Noir avait en plus, c'était le trafic d'humains.
Le regard vert glissa sur un alignement de livres aux pages jaunies sans s'y arrêter, se promenant, invisible au milieu de la foule. Il n'y avait personne pour vraiment le reconnaître, on pouvait se souvenir l'avoir vu mais... sans plus.
Les stands devant lesquels il s'arrêtait le plus ? Ceux de la catégorie "babioles inutiles". Les choses inutile étaient les plus belles.
Ce stand là présentait quelques pauvres bijou de métal, des petits poignards émoussés, certains sans gaines, et des petites fioles de verre coloré et ouvragés. Et puis d'autres plus sobres remplies de liquides aux couleurs chaleureuses, ambré, carmin, rosâtre, et vert. Il se pencha, hésitant une seconde avant de se rendre compte que feindre un air neurtre plus longtemps ne le mènerait nulle part. Pour autant qu'il pouvait en juger le vendeur était un Oprhelin, la vingtaine atteinte, donc le genre de personne au crépuscule de sa vie, mais qui bénéficiait pendant quelques années encore de l"expérience". Plus qu'il n'en avait. Quoique.

- S'quelque chose t'intéresse il faut le dire.
- Hé bien, quelque chose m'intéresse.

La personne en face de lui souriait constamment, comme il lui arrivait de le faire. Il devait mettre mal à l'aise les clients de type "stressé", mais pour l'instant Jester le trouvait juste intéressant. Pour avoir un comportement de ce genre, ce sourire qui semblait crier au monde qu'il se foutait de sa gueule, il devait cacher quelque chose. Peut-être avait-il dépassé la "date limite". Ca ne le regardait pas. Jester baissa les yeux sur ses poignets -ornés seulement de quelque ficelle noire- et sur ses poches, se demandant s'il avait de quoi payer le change, s'il avait pensé à mettre quelque chose dans ses poche ou si un autre dieu y avait pensé à sa place. On ne lui donnait pas de prix, c'était à lui de proposer. Ha pourquoi ne portait-il pas de petit besace comme tout le monde déjà ? Ha oui, "encombrant", ou plus particulièrement "inutilement chiant". Et comme il n'avait pas Isaac à ses côté pour servir de lampe magique et faire apparaître d'il-ne-voulait-pas-savoir-où toutes sortes de choses bizarres. Il se passa la main dans les cheveux, souriant mais fixant un point situé dix centimètres au-dessus des yeux de son interlocuteur avant de revenir à lui.

- C'est bien celui là que tu veux, fit le dealer en agitant la petite fiole au contenu vert sous ses yeux, c'est un alcool qui vient de loin.
- Je me fiche que ce soit de l'alcool. Dans toutes les autres fioles c'en est?
- Oui, de diverses couleurs, mais ça ne fait que quelques gorgées.
- Et les rouges là-bas ?
- Simplement du vin.

Cependant son sourire railleur s'était élargit. Jester en attrapa une pour l'agiter sous ses yeux, un petit sourire aux lèvres.

- Simplement... du vin, reprit-il ironiquement, je peux le sentir alors ?

La fiole lui fut arrachée des doigts avant qu'il n'aie eut le temps de faire un nouveau mouvement. L'autre adulte la reposa à sa place en baissant les yeux quelques instants, puis en revenant sur lui. On aurait pu croire que son sourire n'avait pas changé. Mais Jesse savait qu'il venait d'obtenir un rabais.



Jester continuait à se promener dans le marché, faisant tourner entre ses doigts la fiole de verre, faisant miroiter les reflets sur le liquide. Etrange. L'odeur était puissante, et bizarre. Faite à partir d'un milier d'herbes, un milier d'autels. Bah il ne savait pas ce que c'était, mais ça l'avait attiré, et il garderait ça précieusement.
Un cri se détacha du brouhaha du marché. Il n'en chercha pas la provenance immédiatement, refusant de façon un peu puérile à réagir comme l'aurait fait le commun des mortels. Puis quand il se rendit compte qu'une partie assez conséquente des Orphelins présents s'étaient arrêtés et avaient les yeux fixés sur l'évènement. Ce n'était certes pas pour cette raison que ce qu'il se passait était forcément intéressant, certes, mais il fit l'effort de suivre le regard des autres, puis après un soupir, chercher un endroit d'où il pourrait voir. La scène n'était pas trop loin, l'endroit où la foule se densifiait jusqu'à l'extrème pour brutalement laisser de l'espace. Son pouce glissait et trippotait la fiole de verre, pendant que glissé non loin du "premier rang", il contemplait comme les autres.
Un scène banale du marché en fait, qu'il avait été stupide. Une tentative de vol qui avait échoué. Un enfant qui s'en était pris à un Orphelin trop grand et trop fort pour lui. Il était tombé à terre, et de toute évidence sa victime n'était pas d'humeur. Ca n'était probablement pas le bon jour, c'était la raison pour laquelle le gamin avait déjà une large entaille sur le bras, dégoulinante de sang rouge. Juste une tache de sang en plus sur le sol du marché. Le petit corps s'était recroquevillé sur le sol, essayant de protéger sa tête de ses bras tout en évitant de traîner celui-ci dans la poussière et les graviers. De toute évidence l'autre n'était pas calmé, et la présence de tant de regards sur lui ne devait pas aider. Peut-être que ce gamin allait mourir.
Il regardait la scène, les yeux dans le vague, regardant à l'intérieur de lui, ce que les gens apellait "âme" et que lui nommerait "vide". Il résonnait de façon étrange. Est-ce qu'il s'en foutrait vraiment si ce gamin mourrait? Ce n'était pas qu'il avait une aversion ou une affection particulière pour l'un des deux protagonistes de la scène, ceux-là n'avaient aucune importance. Seule comptait la situation.
Peut-être qu'il préfèrerait que le gamin se sauve de lui même.
Peut-être qu'il préfèrerait qu'il s'en sorte.
Peut-être qu'il attendait que quelqu'un le fasse.
Peut-être qu'en attendant il essayait d'avoir un regard de glace sur les coups de pieds qui étaient assenés au blessé, imaginant déjà le moment où il ramasserait le cadavre pour son dernier voyage au dessus des toits, jusqu'au charnier.

_________________
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: 21/04/2009 20:47:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Yokkai - Centre -> Quartier sud - Hearts Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com