Yokkai Index du Forum
Yokkai
.: La ville des Orphelins :.
 
Yokkai Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Nathan Kamee -- l'gosse perdu -- FINI..? ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nathan Kamee


Hors ligne

Messages: 1
Âge: 17 ans
Résidant: Diamonds

MessagePosté le: 13/11/2009 18:19:19    Sujet du message: Nathan Kamee -- l'gosse perdu -- FINI..? Répondre en citant

Nom : Kamee (fin', logiquement..)
Prénom : Nathan (Alexandre, Sebastian)

Statut : Orphelin
Âge : 17 ans
Quartier d'appartenance : Diamonds
Moyens de défense : Un vieux canif a moitié rouillé appartenant anciennement à son père.

Description physique : Hmm.. comment décrire un gosse pareil ? En lisant ça, vous aurez simplement une envie de le voir, de le toucher, de savoir pourquoi et comment son physique si peu commun est t'il ainsi ? Vous demander si cette personne est bien réel ou si elle viens simplement de ses toutes nouvelles technologies?
Commençons par la silhouette. Cette apparence vue de loin, si étrange et tentatrice. Si flou, qui nous enchaine un sentiment de crainte et de questions. Il à une silhouette svelte, bien évidemment. Assez mince, voir maigre, très grand, la tête toujours baissée, une touffe de cheveux trop longues, cachant ses yeux et son visage tout entier.
Viens ensuite les détails. Ses détails qui donnent envie de le regarder des heures, ne sachant s'il faudrait rire, ou pleurer, ou bien rester là, à le contempler, comme un con.
Des cheveux blonds, un peu foncés, longs, regroupant des mèches. Assimétriques, en touffe et de matière irrégulière. Viens ensuite un front large et grand, puis des yeux.. Des yeux...
Inexplicables, ses yeux ! Trop petits, trop étranges, avec trop de nuances, trop clairs, trop foncés, trop tristes, trop moqueur..
Le mieux, c'est cette lueur. Une lueur inexplicable d'un passé nostalgique.
Viens ensuite un nez droit, pas trop long, au dessus des lèvres agréables à regardés. Bien dessinées, assez rouges, pulpeuses mais pas trop.. Des dents blanches et régulières, accompagnées bien souvent de fossettes involontaires. Il à un tein pâle, voir blanc.
Viens ensuite un cou large, des pectoraux dessinés, mais pas tellement musclé, comme son torse, d'ailleurs..
Des muscles du dos ? C'est les seuls qu'il à !
Aucuns poils, aucunes imperfection. T'en aurait presque envie d'vomir. Presque envie d'plus l'regarder...
Vetements ? Quand il porte un tee short, ou une chemise (ce qui est rare), c'est des couleurs simples et des formes simples. Souvent des chemises bleus ou noires trop larges, mais ou il remonte constamment les manches, avec des pull en "V".
Des pantalons ? Ou jean troués, ou pantalon classe, avec des chaussures mocassins, le plus souvent.
Une chaine, à la cheville gauche.
Cadeau d'sa mère.
'Fin, d'son vivant...

tatouage? : Discret, sur l'épaule gauche. Une rose parsemé d'un long sabre blanc.
piercings? : L'oreille gauche. Un simple anneau en argent.

Caractère : han' ! Comment mettre en oeuvre un réel caractère sur ce type là ??
Ca, pour avoir du caractère, il en à ! Meme si tout le monde l'en crois dépourvu.
Expliquons plus en détails. C'est une personne avec deux faces. Imaginons.. Une personne Schyzophréne, sauf que s'en est pas une.
Vous comprenez rien? Laissez moi vous expliquez...
A première vue, qu'on on ne le connait pas, quand on ne fait que l'observer de loin ou quand on échange une seule parole avec lui, on pourrait très bien dire qu'il est réservé, maussade, un sale caractère, timide, renfermé, renfrogné, le regard noir, pas amical, sans humour, sans Amour, l'esprit vague, pas de conversation, quelques fois bagarreurs, moqueur, croyant que le monde lui appartient..
Mais, essayer. Rien qu'une fois ! Vos espoirs seront, sans nul doute, vain. Mais essayer de lui parler, de rire avec lui, et vous découvrirez une toute autre personne...
Une personne charmante, avec de la conversation, un humour froid mais drôle, une sensibilité extrême, une timidité agréable, une gentillesse irréprochable, un sens de l'écoute et de l'amitié hors normes...
Un ami en danger ? En problème ? Triste ? Il sera toujours là pour lui.
Un amour perdu, désagréable, une sensation de vide ? Il y croira toujours.
Un moment de solitude ? Une envie de partir ? Il sera là pour vous.
Alors ? On pourrait penser que c'est une personne parfaite !
Sauf, que.. Le plus dur est à venir ! Essayez de lui parler, il vous repoussera. Il est dans une bulle quasi-impossible à percer !
Si vous y arriver, rien qu'une fois, à vous rapprocher ne serait-ce qu'un tout petit peu de lui .. Alors vous pourrez être satisfait et content de vous.
Ne l'oubliez pas, ne le laisser pas ! C'est une personne en or, recouverte par un tas de boue...

Autres : La Crainte de mourir, peut etre ?
Ah ; une particularité qui n'échappe pas. Il écorche les mots. Dans l'sens ou faut vraiment chercher ce qu'il dit.. Il se sent faible quand il aime, et fort quand il n'aime pas. Vous comprenez pourquoi il à pas trop d'amis ?

Histoire : "Décrivez moi l'endroit dans laquelle vous viviez ?"

Tss. Que veux tu répondre à s'te question ? Encore des questions, des hommes abrutis qui ne répéte sans cesse "c'est pour ton bien mon choux..."
Le regard perdu, les pupilles dans le vague. Le dos rond, les épaules lâches.
Fatigué, assoiffé, affamé. Qu'une envie, rentrer chez soi.
Même si c'est pour voir les deux cadavres gisant, car, étant donné leurs pauvreté, les gars qui doivent tout nettoyer doivent avoir autr'e chose à faire..
Alors ? Comment décrire ce lieu dans laquelle je vivais ?
Dois-je décrire la cave ? Ou simplement la maison ?
Disons que c'que je connais le mieux, c'est la niche.
L'innocence d'un ado perdu !
Décrivons la niche, il m'lachera après :

"Baah.. C'est humide, froid, pis y'à des poils un peu partout..."

Le flic ouvra d'grand yeux. Tu m'étonne. Si on t'dit un jours que chez moi y'à des poils, on rit, forcément.
Il pris un air grave, et me posa une autre question :

"Que c'est t'il passé mon p'tiot ? Explique moi, maintenant tu es en sécurité.."

Non.. Je ne le serais jamais.
Jamais plus...

..................................


16 ans plus tôt...


Il fait froid !
Putain d'merde ! qu'il fait froid !
Pourquoi j'pouvais pas rester dans cet endroit si chaud ? Si rassurant ? Ou juste quelques bribes de mots nous apparait ?
C'est nul. Déjà à mon age, j'me plaignais...
Mais j'ai appris, avec le temps, que dans mon cas, se plaindre ne servait à rien.
Une femme gueulait, un père semblait émerveillé. Je sentait.. Un peu plus loin, un frère, de quelques années de plus que moi, ayant l'air mauvais et l'oeil rieur.
Je grandit alors. Les trois premières années de ma vie fut les meilleures. Une mère aimante, un père joueur, un frère bien absent, alors, sans problèmes ni rivalité pour un gosse comme moi.
Seulement, si ce crétin n'avait pas voulu se démarquer de moi, je n'en serait pas là aujourd'hui.
Un frère devenu subitement brillant, poli à en crever, parfait, jamais une imperfection. Et ce gosse devenue oublié au fond d'une cave.
La pauvreté y est pour quelque chose aussi. Dans cette impasse, la plus noire en plein soleil, la plus sale, la plus délabrée, une vie telle qu'elle est impossible.

"Les temps sont dur, mon gosse ! Y'à plus de nourriture pour tous."

Et un murmure. Mon père ? Ma mère ?

"Donc on va le laisser là ? Jusqu'à quand ? Il va crever !"

Et une réponse. Un déchirement de coeur. Même à cinq ans, on est capable de comprendre :

"Personne n'en saura rien."

Plongée dans l'obscuritée pendant cinq longues années de ma vie. Une soupe par jours, une peluche affreuse pour simple réconfort. Et un miaulement de chat, lui aussi abandonné, tous les soirs.
A 1O ans, j'étais assez capable de comprendre ce qui se passait. Desfois, j'entendais des éclats de rire venant de l'étage. Ah ! Quelle belle famille de cons !
&& puis un jours.. Je n'eut pas ma nourriture. Le lendemain non plus, le surlendemain non plus.
Parfois, je sentait la porte de la cave s'entrouvrir, puis une gifle éclatait. Mon père disait :

"J't'ai dit que j'voulais jamais que t'y retourne ! t'façon, dans moins d'une semaine il va crever !"

Tel père, tel fils, papa ! Crois-moi, je suis comme toi. Jamais je n'aurais abandonné, avec une ténacité et une férocité comme la mienne, je survivrait jusqu'au bout.
Alors, j'faisais comme j'le pouvais.
Je bouffais des souris égarées, crut. Des vers. Je buvais les gouttes, léchait le carrelage humide.
Puis, un jours, j'entendis.
Les hurlements, les coups de feux, de nouveaux des cris, des portes claquer.
J'ai jamais sût ce qui c'était passer.
En revanche, je me souviens très bien avoir mis de longs jours à ouvrir la porte de la cave, découvrir les deux cadavres, et sortir.
La lumière du jours m'éblouit alors. J'ai un sourire. Le premier de toute ma vie.
Et je courut. Comme jamais je n'avait courut.
A perdre haleine, fatigué et affaiblie par le manque de nouriture.
Je volais, mais peut importe.
Un jours je fût retrouvé.

Et mon frère ?
Bah. Il doit s'etre échappé.
Je le sais, je le sens, qu'un jours, il me retrouvera.
Et là, je saurait me venger.


RP effectués : (dans l'ordre chronologique, à éditer régulièrement. Mettre le titre du rp et un lien vers le topic).


Comment êtes vous arrivés sur Yokkai ? J'ai tapé RPG orphelinat, & .. TADAM ! je suis là =D
Avez-vous lu le règlement ? Yep'
Et le contexte ? Ouaip'.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: 13/11/2009 18:19:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 22/11/2009 19:33:22    Sujet du message: Nathan Kamee -- l'gosse perdu -- FINI..? Répondre en citant

Bonjour Nathan, et désolé du temps que j'ai mis à venir.
*lui sert une tasse de thé blanc pour la peine*

Il y a une chose que je dois dire d'abord c'est que tu as une façon d'écrire intéressante, mais ton orthographe te dessert énormément. Il faudrait te relire ou utiliser des correcteur, voire même les deux, parce que du coup l'écrit un peu "parlé" un peu familier, superposé aux fautes donne l'impression que tu ne sais pas bien écrire (ce qui est faux j'en suis certain '_').
Donc voilà fais très très attention à ça, même si tu es éventuellement dyslexique.

Citation:
Des dents blanches et régulières, accompagnées bien souvent de fossettes involontaires.

Là juste pour signaler qu'il me semble que des dents n'ont pas fossettes.

Quand à l'histoire elle me semble loin d'être finie. Même si Nathan l'ignore je veux que le "pourquoi" du meurtre des parents et de la fuite du frère soit explicitée, et que tu décrives ton arrivée sur les toits.
Encore un petit effort ! Pour t'aider je te conseille vivement la lecture du règlement et du contexte quand même ~♥
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: 22/09/2017 20:04:19    Sujet du message: Nathan Kamee -- l'gosse perdu -- FINI..?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com