Yokkai Index du Forum
Yokkai
.: La ville des Orphelins :.
 
Yokkai Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Joyce. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Fiches Validées -> Orphelins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Joyce
Orphelin

Hors ligne

Messages: 10
Âge: 17 ans.
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Mains nues et poignard.
Tendance: Uke.

MessagePosté le: 21/03/2010 15:38:40    Sujet du message: Joyce. Répondre en citant

Prénom : Joyce.
Diminutif : Joy’.

Statut : Orphelin.
Âge : 17 ans.
Quartier d'appartenance : Quartier Est - Diamonds
Moyens de défense : Généralement, je me bats à mains nues. Mais si la situation devient coriace, je sors mon poignard.

Description physique : J’suis grand, pas très baraqué. Disons que j’en impose pas. Je dis pas non plus que j’ai pas de muscles et que je suis une vraie loque. J’ai une silhouette assez élancée, j’suis bien dans mon corps. Je pense pas être trop maigre pour ma taille donc ça va. Un mètre quatre-vingt et soixante-cinq kilos, si vous voulez les chiffres exacts. N’allez pas me dire que j’suis tout mignon tout gentil parce que je risquerais de le prendre mal. Enfin bref, je disais.
J’ai les cheveux noirs, un peu ébouriffés sur les côtés mais une mèche toujours sur un oeil, cachant généralement mon œil gauche. Ça fait un peu pirate je trouve. Bon, j’ai les yeux marrons, qui virent vers le noir. On m’a souvent dit que j’avais un regard ténébreux, ça pétille souvent dans c’regard-là. Le nez, la bouche, tout c’qu’il y a de plus normal, tout le monde a ça dans sa panoplie. J’vous apprends rien. J’ai la peau lisse, imberbe, légèrement halée. Sans doute parce que j’aime me balader torse nu.
Niveau look, je pense que je gère. Je porte toujours des tee-shirts par contre, la chemise, ça va cinq minutes mais au bout du compte, j’aime pas ça. Donc j’porte que des tee-shirts avec des motifs tout bizarres dessus parce que ça l’fait et que j’aime bien. Dans toutes les couleurs, même le rose. Le premier qui vient me dire que le rose, c’pour les tapettes, j’le frappe. Sinon, un jean, souvent troué et rapiécé à plusieurs endroits. Une ceinture destroy pour tenir le tout et des chaussures en toile pour finir la tenue. Une veste mal coupée aussi de temps en temps, quand il commence à faire frisquet dehors mais bon, j’en reviens au tee-shirt, c’est ce que je porte, un point c’est tout. (Un adepte du tee-shirt, moi ? Ha nan, qu’est-ce que vous croyez ?)
Maquillage? : Du crayon noir pour me donner un regard encore plus charbonneux.
Tatouage? : Un tatouage en forme de cœur sur la joue droite.
Piercings? : Un anneau au labret gauche. J’trouve que ça fait esthétique. Ça donne un peu de piment au visage, surtout quand c’est situé au niveau de la lèvre inférieure.

Caractère : (essayer de le mettre en accord avec son quartier d'appartenance) (caractère, manière d'être, de parler, de réagir, d'agir avec les autres, de vivre le fait d'être Orphelin, de voir ses 22 ans approcher... je préfère vous donner des idées) (15 lignes minimum)
Ce qui est bien fait a un côté jouissif, vous trouvez pas ? Hum, donc j’aime bien quand tout se passe comme il faut. J’suis pour la tolérance et le respect. Et j’comprends pas les gens qui s’insultent pour une couleur de peau ou une attirance sexuelle soit-disant déplacée. Je n’accorde pas d’importance au look. J’aimerais rencontrer que des gens biens, mais du genre intéressant. Hum, me lever tôt me dérange pas, me coucher tard non plus, j’crois que j’aime bien dormir peu. Et vu que j’ai l’habitude, je suis assez résistant quand au fait de dormir que très peu ou pas du tout pendant plusieurs jours.
J’aime pas les gens vaniteux, imbus de leur personne, les hypocrites. J’aime pas non plus le chocolat, j’y suis allergique.
Je suis assez sociable en général. Même si je suis d’un naturel calme et impassible en temps normal, quand quelqu’un me fait chier, j’me gène pas pour sortir de mes gonds et lui en faire voir de toutes les couleurs. Mais c’est vrai qu’après, ça dépend des gens. Y’en a certains qui m’exaspèrent plus que d’autres, d’autres avec qui j’m’entends mieux. C’est les aléas d’la vie. Mais comme je vous disais, j’m’adapte à toutes les situations. Je cherche pas à m’faire voir.
Je crois que faire son travail jusqu’au bout, c’est une qualité. Le faire proprement et sans anicroches, dans les règles de l’art quoi. On peut dire que j’suis assez méticuleux sur ça. Et puis, que je baisse pas facilement les bras parce que j’essaie toujours d’être optimiste mais si la situation ne s’y prête pas. Bon, j’suis pas non plus à sauter de joie tous le temps, non, c’pas ça. C’est juste que je garde mon calme à peu près tout le temps (tout le temps qu’on me cherche, je laisse faire mais dès qu’on m’trouve, je me défoule). Généralement, je suis franc avec les gens. Mais bon, l’honnêteté, c’est à double tranchant parce que la vérité peut blesser bien plus que d es mensonges.
Oui, oui, j’ai des défauts mais qui n’en a pas ? Le premier, hum. La jalousie, ouais, j’suis un mec assez impulsif et donc par conséquent, j’aime pas trop qu’on tournicote autour des gens que j’apprécie. Bref, quand on m’embête, je réplique vite. J’crois pas avoir d’autres défauts. Quelques fois, je suis maladroit mais ça, je pense que tout le monde l’est un peu. Vu que je suis jaloux, bah je suis aussi possessif (fallait s’y attendre). Par contre, j’essaie de ne pas me montrer trop égoïste ou égocentrique, ne cassons pas tout de suite mon image.

Autres : Hum, rien. Ha si, juste que j’ai tendance à m’essouffler assez rapidement. Donc bon, quand je tape un sprint, c’pas toujours la joie après mais je survis. Alors on peut considérer ça comme une gêne de courte durée mais rien de bien grave.

Histoire : J’ai toujours vécu à l’orphelinat, ou dans les rues des quartiers excentrés de la ville, donc les quartiers pauvres. Ma garce de mère m’a déposé sur le palier de la porte et s’est enfuie. Sympa comme programme. Alors, pendant longtemps, j’suis resté dans cette maison blanche où y’a plein d’autres enfants qui attendent je ne sais quoi. Beaucoup croyaient que leurs parents allaient venir les rechercher, dans quelques temps, un grand sourire aux lèvres. Qu’ils s’excuseraient simplement et qu’ils repartiraient ensemble pour former une famille unie. Étais-je le seul à saisir que tout cela ne pouvait tout bonnement pas marcher ? J’avais cette rage au fond de moi, je l’ai encore d’ailleurs, ce feu qui crépite dans mes entrailles et m’embrase le cœur de pensées malsaines. Je hais les parents et leur air niais. Quand je ne devais pas rester dans l’orphelinat, je sortais dans la rue, je traînais. Souvent, je me faisais des amis sur la route, éphémère consolation.
Et puis, les adultes semblaient toujours compatissants, comme s’ils comprenaient alors qu’ils ne savaient rien du tout. C’est cela qui m’énervait le plus. Sans cesse, ils répétaient que si on allait bien à l’école et que l’on était sage, de gentilles familles allaient nous prendre dans leurs bras. Bizarrement, ça en motivait plus d’un. D’ailleurs, c’est à l’âge de mes onze ans que plusieurs de mes copains à l’orphelinat commencèrent à partir. Les rendez-vous avec les familles avaient fonctionné, alors tout le monde était content. Bien sur, à l’orphelinat, il y avait toujours des nouveaux venus, comme si c’était une mode perpétuelle d’abandonner son enfant. Alors je les voyais disparaître de ma vie, un à un, sans rien faire. Mon seul soulagement était de me dire que je n’étais pas le seul qui restait ici, pas le seul à ne pas être choisi par ses parents en quête de bonheur. Moi aussi, je désirais être heureux mais je n’ai rien eu.
Si, un jour, c’était un samedi après-midi, on m’a convoqué dans la pièce aux retrouvailles (c’était comme ça qu’on l’appelait entre gosses). L’orphelinat me paraissait calme pour un samedi. Dans la pièce, il y avait un homme d’une quarantaine d’années, brun aux yeux bleus. A côté, se tenait une femme du même âge à peu près, sa femme sans aucun doute, les cheveux auburns aux yeux verts. Ils étaient beaux tous les deux. Je pouvais sentir l’amour qu’ils se portaient. Ça resplendissait de partout. Le directeur m’a regardé d’un air distrait et m’a simplement demandé :

« Joyce, toi qui es ami avec Daisuke, sais-tu par hasard où il se trouve ? Si tu le vois, dis-lui que sa nouvelle famille l’attend. »

Putain de serrement au cœur et ravalement de larmes, le tout en une seconde top chrono. J’acquiesce de la tête et ressors comme si de rien n’était. Bien sur que si j’le croise, j’lui pète la gueule. Ce con est en train de rater la chance de sa vie, pourquoi est-ce qu’il est pas à l’heure ? Il a pas compris qu’il va avoir des parents fantastiques s’il bouge un minimum ses fesses. Des chances comme ça, y’en a que pour les autres. C’est comme la fois où je suis sortie avec cette fille. J’avais quinze ans. Et où je l’ai retrouvé dans les bras d’un copain, en train de s’embrasser. C’est le même mal qui me bouffe. Toujours, ça s’arrête jamais. Tu crois que c’est fini mais ça ressurgit à un moment ou un autre et tu te prends tout dans la gueule, en pensant que tu l’as mérité. Même si en apparence, t’as rien fait pour le mériter justement.
Bref, j’ai pas trouvé de famille, personne n'a voulu de moi, tant pis. Même les adultes ont abandonné pour moi. J’ai eu dix-sept ans. Fallait que je canalise mes forces et cette haine que je portais en moi. Les adultes aussi l’ont ressenti mais ils n’ont pas su quoi faire. Mon parcours scolaire jusqu’ici avait été quelque peu chaotique. En effet, j’avais suivi le cursus normal dans une petite école excentrée, j’avais finalement rejoint le lycée, passé de justesse la première année, puis la seconde. Je n’avais pas de superbes résultats, plutôt médiocres d’ailleurs, mais les professeurs s’accordaient à dire que c’était parce que je n’avais pas de parents, que j’étais de ce fait perturbé et qu’il ne fallait pas trop me brusquer au risque que je me renferme totalement sur moi-même. Un professeur a même décidé de m’aider et d’aller au-delà des préjugés. Je l’ai accepté très rapidement, je suis comme ça, j’ai un besoin d’affection des fois assez hors norme. Du coup, ça m’a permis de remonter quelque peu mes résultats. Et c’est comme ça que j’ai réussi à passer la troisième année pour finalement arriver en quatrième année.

Là, les choses ont commencé à s’gâter. Il y avait une fille qui me tournait autour. Trop sans doute. J’ai fini par céder, elle marchait sur mes plates bandes et je l’ai laissé faire. On était beaucoup trop proches, c’était une gosse de riches. De gros richards qui n’avaient rien à faire d’un pauvre merdeux comme moi. On a fini par coucher ensemble. J’aurais dû stopper mais je n’en ai rien fait, au contraire. Je l’ai suivi dans son petit jeu. Elle ne voulait pas que ce soit officiel, elle ne voulait pas d’une relation sérieuse. J’en étais conscient et pourtant, je ne pouvais me résoudre à la laisser en plan. On a joué quelques jours, qui se sont transformés en semaines. Et un jour que je me sentais pas bien, que j’avais des remords, que je rêvais de l’amour idyllique, j’ai décidé d’en finir avec elle. Mais ce n’était pas son intention. Elle l’a tellement mal pris qu’elle en a parlé à ses parents. Bien évidemment, elle n’a pas avoué que je n’étais qu’un jouet sexuel pour elle. Oh non, elle a fait bien pire. Elle leur a déclaré que je l’avais violé. Ses parents étaient influents, beaucoup trop, et moi je n’avais rien de mon côté. Tout ça est parvenu aux oreilles du directeur du lycée et on m’a exclu définitivement. Le deal était qu’il n’y aurait pas de procès si j’acceptais de quitter le lycée et même la ville. Ce coup dur a bien failli me coûter la vie… bref je déteste parler de mon passé, vous comprendrez pourquoi. Je n’ai pas voulu quitter la ville mais il fallait que je disparaisse. Je suis monté sur les toits… et j’ai disparu.

RP effectués : /

Comment êtes vous arrivés sur Yokkai ? Je cherchais un forum yaoi et j’ai trouvé Yokkai via Das Kreuz Des Engels.
Avez-vous lu le règlement ? *^*
Et le contexte ? Je l’ai lu. Très bien écrit en passant.
_________________


Dernière édition par Joyce le 22/03/2010 19:29:28; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: 21/03/2010 15:38:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 21/03/2010 20:07:25    Sujet du message: Joyce. Répondre en citant

Bienvenue Joyce *sert une tasse de thé* mes félicitation pour cette présentation suivant de si près ton inscription.
Avant de te valider néanmoins, un petit bémol. Le quartier que tu souhaites habiter, Spades, n'est pas aussi simple d'accès que les autres et je ne vois rien dans ton personnage qui justifie le fait d'y vivre. Souhaiterais-tu plutôt en changer ?
_________________
Revenir en haut
Joyce
Orphelin

Hors ligne

Messages: 10
Âge: 17 ans.
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Mains nues et poignard.
Tendance: Uke.

MessagePosté le: 21/03/2010 20:23:55    Sujet du message: Joyce. Répondre en citant

    Je me suis inscrit et j'ai poursuivi dans ma lancée avec entrain
    Le quartier est convient-il mieux ?

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 22/03/2010 19:12:21    Sujet du message: Joyce. Répondre en citant

Ça me convient mieux =D il n'est pas si teigneux mais l'envie a pu lui prendre d'aller dans Clubs.
Tu es officiellement validé, le rp t'es désormais ouvert, ainsi que le flood et tout le reste ~♥
_________________
Revenir en haut
Joyce
Orphelin

Hors ligne

Messages: 10
Âge: 17 ans.
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Mains nues et poignard.
Tendance: Uke.

MessagePosté le: 22/03/2010 19:30:42    Sujet du message: Joyce. Répondre en citant

    Super ! Merci beaucoup cher Jester

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 22/03/2010 21:20:27    Sujet du message: Joyce. Répondre en citant

Ce fut un plaisir *sirote son thé*
_________________
Revenir en haut
Innocence Takahashi
Orphelin

Hors ligne

Messages: 218
Innocence
Âge: 15
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Aucune
Tendance: Ambi, mais plus souvent Uke

MessagePosté le: 24/03/2010 13:07:17    Sujet du message: Joyce. Répondre en citant

(Arf toujours avec un temps de retard, un comble pour un Lièvre)

Bonjour mon ami, jolie fiche. J'espère que ta vie sera heureuse et agréable sur ces toits. (*w*)

Un morceau de sucre ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joyce
Orphelin

Hors ligne

Messages: 10
Âge: 17 ans.
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Mains nues et poignard.
Tendance: Uke.

MessagePosté le: 25/03/2010 13:04:03    Sujet du message: Joyce. Répondre en citant

    Je te remercie Innocence
    Je veux bien mais juste un seul alors.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: 22/09/2017 20:03:52    Sujet du message: Joyce.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Fiches Validées -> Orphelins Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com