Yokkai Index du Forum
Yokkai
.: La ville des Orphelins :.
 
Yokkai Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Chiaki ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Fiches Validées -> Orphelins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chiaki
Orphelin

Hors ligne

Messages: 11
Âge: 14 printemps
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: un couteau papillon
Tendance: ça depend des jours =P

MessagePosté le: 03/04/2010 18:26:50    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Prénom : Chiaki

Surnom : Skull

Statut : Orphelin

Âge : 14 ans

Quartier d'appartenance : Diamonds

Moyens de défense : Dans ce monde j'ai pour seule armure le bouclier de mon sarcasme et pour seule arme la lame tranchante de mon ironie... un pote à moi disait ça, il s'est fait descendre, depuis je préfère avoir une véritable lame sur moi : mon papillon ne me quitte jamais.

~Description physique~ 

Moi ? Je suis encore jeune, je suis petit, je suis fin... malgré cela je ne me comporte pas comme ces idiots qui exposent leur fragilité comme une armure, il n'y a que les chiens qui épargnent les chiots. Ma peau est pâle, je suis de ceux qui ne traînent sur les toits que la nuit, le soleil n'atteint que rarement mon épiderme de nacre. J'ai les cheveux noirs, ils sont coupés un peu n'importe comment - mais bon, on fait avec les moyens du bord - et des mèches d'ébènes me tombent souvent devant les yeux... bah, tant que je vois je n'ai pas à me plaindre. Derrière ils tombent jusqu'aux épaules, mais ça dépend des endroits. On dit que je suis pas mal, je ne dirais pas que c'est faux, j'ai les traits fins, un nez discret et deux grands yeux où manque le brin d'innocence qui habite le regard des enfants, on y trouve plutôt un vide, celui des gosses qui grandissent trop vite. Mes yeux son vert ; comme des émeraude... ou comme l'eau des égouts : à vous de choisir. Je porte une large cicatrice sur le flan droit, mais on ne la voit que si je me dessape, ce qui est des plus rare, pour tout dire j'aime avoir le moins de peau visible possible. Mes habits sont sombres, de préférence, c'est moins voyant la nuit, j'ai récupéré une paire de grosses chaussures que je ne quitte plus, tout comme mes gants de cuir noir.
Je me fais discret la plupart du temps, se faire remarquer n'est pas le meilleur moyen de survivre sur les toits, mais bon, j'ai rien contre la vie en communauté même si c'est rare que je m'intègre vraiment à un groupe.
Pour résumer : je ne suis pas trop mal, en tout cas assez pour me payer ma dose et ma nourriture quand il n'y a rien à donner en échange... ce qui est souvent le cas.

maquillage? : Du crayon noir ou du charbon quand j'en trouve, sinon, des cernes...

tatouage? : J'ai des crânes tatoué sur mes poignets, c'est de là que vient mon surnom, ils sont comme tous les tatouages des toits : fait au couteau et à l'encre de stylo, mais je doit reconnaître qu'ils ne sont pas trop mal.

piercings? :
Un médusa (anneau à la lèvre inférieure, sur le côté) relié par une chainette à l'anneau de mon oreille, j'ai aussi un piercing plus haut sur celle-ci et mes lobes sont percés des deux côtés. La chainette porte un petit crâne en argent.

~Caractère~ 

Hé bien, on me dit que je suis étrange mais bon, on trouve pas grand monde de « normal »sur les toits. Avant tout, je suis un nocturne, je préfère la douce lueur argenté de la lune à l'éclairage brutal de l'astre solaire. Les ténèbres sont de bonnes compagnes, elles ne mentent pas, elles me cachent autant qu'elles dissimulent mes ennemis, mais, si on les fréquente assidument, elles s'ouvrent. Mes yeux connaissent la nuit et je suis presque devenu nyctalope avec le temps. On dit de moi que je n'ai peur de rien, c'est faux, c'est plutôt que j'ai tendance à éviter toute situation don je ne peux pas me sortir, pragmatique, je réfléchis calmement quel que soit l'obstacle auquel je suis confronté et je ne suis presque jamais pris de peur panique, même la colère m'est étrangère... la tristesse perce ma carapace, mais elle est différente chez moi, elle ressemble plus à un abrutissement, je me déconnecte de la réalité, j'échappe ainsi aux larmes et au désespoir qui accompagne habituellement cette émotion. Je fais preuve d'une logique implacable, froide que les autres trouvent dérangeante voir carrément insupportable, le sourire me semble étranger autant que les larmes et cela m'enlève en quelque sorte une part d'humanité. Mon surnom se raccroche aussi à cela car certains disent que je suis un mort-vivant. Malgré tout je m'accroche à cette vie que j'aseptise volontairement, ma logique est préservatrice, la mort m'est inacceptable. Je suis encore assez loin des 22 ans pour ne pas y penser, mais je ne crois pas que je me suiciderai... devenir un poursuivant serait plus logique, que vous le compreniez ou non, ça je m'en contrefiche.

Autres :
Je prends de la drogue quand j'arrive à m'en procurer et je ne rechigne pas à proposer une nuit de ma personne en échange, je ne supporte pas de voir les gens mourir mais j'aurais plutôt tendance à m'en aller pour ne rien voir qu'à défendre qui que ce soit, je ne suis pas un héros et les jouer ne me dit rien.

~Histoire~ 


Souvenirs terrestres.

On ne choisit pas sa famille, pas plus que l'endroit où l'on nait... les souvenirs clairs d'un individu commence en général vers 3 ans... de cette époque, je ne me rappelle que de vague bribes, je me souviens que je m'amusais dans les rues avec un groupe de garçons, on traînait en petit bande, j'étais juste un garçon parmi les autres, y avait-il des filles ? Peut être, à cet âge là toutes les voix sont aiguës, tous les corps sont plats et nous n'avions pas vraiment le temps de nous couper les cheveux les uns plus que les autres. Tout arriva très vite... les disparitions en série, on partait au petit coin et on ne revenait plus, on prenait une ruelle transversale dont on ne ressortait jamais... lentement, le groupe diminua, on ne comprit pas tout de suite ce qui se passait, ce n'est que quand on ne fut plus qu'une dizaine qu'ils se montrèrent, là ce fut la chasse, la course, tout devient trouble, on court à en perdre haleine, tenaillé par une peur sans visage que l'éducation nous martèle depuis que l'on tient debout.
Enfin tout redevient clair, une ruelle sombre, je suis essoufflé, des larmes incontrôlables coulent de mes yeux, je suis assis, mes genoux serrées contre mon torse par mes bras maigres, il fait froid, je suis seul, nous nous sommes dispersées comme une volée de cailles au son du fusil.
Soudain une voix, celle d'un ange, tout droit venus du ciel, une main se tend... je la saisis.

Arrivée dans le monde du Vent.

Je suis arrivé sur les toits vers six ans... j'ai oublié l'avant, enfin, sauf mon prénom et quelques souvenirs flous de ruelles sombres et malodorantes et du groupe de gamins dans lequel je vivait. J'étais un petit gamin perdu au grand regard vide éperdu d'amour qui se tenait en tremblant sur ses jambes. J'avais été amené ici par un mec gentil comme un coeur dans les jambes duquel je me cachais sans arrêt, à la moindre ombre, ou moindre bruit. C'était un mec rêveur, absent et un peu bête parfois, qui réfléchissait tout le temps à voix haute... son nom ? Bah... j'ai oublié

Le temps des sourires

Au début tout allait bien, mon sauveur et sa bande, une demie douzaine de plus ou moins jeunes garçons, pêchait assez de nourriture pour tout le monde et, généralement, personne ne me demandait rien si ce n'était de les suivre, j'appris à sauter lentement, d'abords un mètre, puis deux, puis quatre, le vent portait mon petit corps léger sans problème. Je m'amusais, j'avais des pote, j'avais une famille ... enfin, vous voyez ce que je veux dire. À l'époque je souriais tout le temps, il faisait beau, tant mieux, on avait chaud ! Il pleuvait, tant mieux, c'était rafraichissant ! On passait la plupart du temps dans Diamonds et les poursuivants n'étaient que des histoires lointaines dont nous parlaient les quelques vendeurs auxquels on échangeait nos trouvailles contre de la nourriture et de l'eau. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, il y avait du vent, des amis et des toits à perte de vue... que demandez de plus ?
Cela dura deux ans environ.

Le temps de la peur

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, du moins c'est ce que l'on dit. Et la fin de cette chose là fut plutôt brutale, c'était pendant une escapade dans heart pour trouver notre revendeur habituel. Tout se passait bien, il faisait beau le soleil était haut dans le ciel, on avait récupéré pas mal de trucs à échanger et on espérait pouvoir s'acheter assez de nourriture pour une bonne semaine.
Puis ils furent sur nous, maintenant que j'y repense c'est le revendeur qui nous avait surement balancé : ils se trouvaient pile au lieu de rendez-vous, ils étaient cinq, armés de diverses armes comme des couteaux, ou des battes, ils semblaient grands et forts, je n'avais jamais vue de personnes aussi vielles. Trois des nôtres tombèrent avant que quiconque put faire quoi que ce soit, trois enfants qui rejoignirent le sol après qu'un lame leur ai traversée le corps ou qu'une batte leur ai broyée la tête.
Il y eut une seconde de flottement puis nous nous dispersèrent comme une volée de poules rencontrant un renard. Instinctivement je suivis mon sauveur, nous sautâmes un nombre incalculable de toits, nous courûmes jusqu'à ce que l'on soit couvert de sueur. Puis, enfin, nous fimes une pause... pas l'ombre d'un poursuivant à l'horizon, on put enfin souffler. Cela dura vingt secondes.

C'est fou comme ce genre de choses arrive vite n'est-ce pas ? Une ombre qui jaillit d'une autre, une lame qui étincelle et le sang, vermeil, qui éclabousse le béton du toit. Mon sauveur s'écroula, ni son sarcasme ni son ironie ne l'avait protégé de la lame autrement plus tranchante de la réalité. Tandis qu'il s'écroulait sur le sol dans un gargouillement, le visage figé sur la surprise de ses derniers instants, le poursuivant se jeta sur moi. Je crois qu'il avait surestimé mon poids : nous nous envolâmes littéralement tandis qu'il poussait un hoquet de surprise et mon un cris de souffrance : la lame de son couteau venait de tracer une ligne brulante sur mon flan. Le hoquet de l'homme se transforma en cris d'horreur tandis que l'on passait dans le vide, mon esprit se fit étrangement vide : j'étais mort non ?

Le temps de l'ombre

Non.
Je me retrouvais sur un balcon, je ne sais pas combien de temps après, le choc m'avait sonné, je tenais dans mes bras, serré comme un bébé sert une peluche pour dormir, le bras du poursuivant, la chaire froide elle-même crispée sur le manche du couteau papillon. Au vu des traces de sang sur la balustrade de métal, le reste du corps devait être tombé bien plus bas. Je me releva, gardant dans mes bras la main glacée. Je me trouvais proche de Spades, l'immeuble brulé dans lequel je me trouvais était la signature du quartier. Je n'eu aucun mal à remonter sur le toit, mais sur le béton je ne trouva qu'une large flaque de sang coagulé, le corps de mon sauveur avait été emporté.
Mourir ça laisse des traces et je ne parle pas de la cicatrice de mon flan ; après cela je devins froid, distant et d'une logique implacable, un réalisme à la limite du pessimisme qui m'emplit comme un liquide épais et sombre. Je ne vécu plus que la nuit, au début parce que le soleil me rappelait la funeste journée où j'avais tout perdu, puis, le temps passant, je me mis à préférer la nuit. Je garda l'arme du poursuivant, pas vraiment pour me défendre, mais le couteau me rassurait étrangement, presque comme un ami.

Je me mis à vendre mon corps pour me nourrir, ce fut dur et douloureux au début, mais on s'habitue à tout, certains voulurent être violent avec moi et je leur plantais souvent une ou deux fois ma lame pour les calmer, je n'ai jamais tué quelqu'un, étrangement l'idée de la mort, sans m'effrayer, me dégoûte, comme une chose sombre et visqueuse à laquelle, après une première entrevue, on ne veut plus avoir à faire. Je me fis tatouer, percer, je laissais pousser mes cheveux, je changeais de style. Cette mue me débarrassait de mon ancienne vie, je délaissais celle-ci sans regret, j'ai encore du mal à m'identifier à ce garçon joyeux et naïf que j'étais avant l'attaque. Pour étouffer les dernières traces de l'ancien moi je pris de la drogue, de la colle principalement, je ne suis pas encore accro, je n'en prends que rarement, mais je ne refuse jamais une petite dose quand je peux. Je suis entré dans plusieurs groupes depuis le temps, n'y restant souvent que durant les mois les plus froids de l'hiver ou pendant les périodes de fortes pluies. Je connais des personnes par-ci par là mais principalement des dealer et des pêcheurs qui m'échangent de quoi me nourrir et me shooter.
Désormais je ne suis qu'une ombre sans appartenance qui navigue parmi les territoire sans vraiment s'apparenter à aucun d'aux... enfin, comme tout le monde, j'évite spades, mais sinon je me ballade où je veux.

RP effectués : /

Comment êtes-vous arrivés sur Yokkai ? En sautant de toits en toits =P

Avez-vous lu le règlement ? Bien sûr ! *^*

Et le contexte ? Oui, c'est magnifique, pas d'autre mot pour définir un tel texte.


Dernière édition par Chiaki le 04/04/2010 16:38:12; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: 03/04/2010 18:26:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Innocence Takahashi
Orphelin

Hors ligne

Messages: 218
Innocence
Âge: 15
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Aucune
Tendance: Ambi, mais plus souvent Uke

MessagePosté le: 03/04/2010 19:56:35    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Tout d'abord, bonsoir mon jeune ami.

Voilà une fort jolie fiche à laquelle je ne vois aucun défaut d'expression. Charmant chat noir que voilà si je devais conclure. Cependant avant de vous valider, j'ai besoin de l'avis de ma consœur, car je l'entends déjà dire que votre passé, quoique bien écrit, manque de pertinence en ce qui concerne sa vie avant les toits.

Même si Chiaki ne se souvient pas, ce n'est pas une raison pour ne rien écrire.

Malgré tout j'ai également un doute concernant votre quartier d'appartenance. Personnellement je pense que Clubs vous conviendrait mieux. Mais ce n'est qu'un avis personnel.

En attendant, auriez-vous le désir de partager une tasse de thé en ma compagnie ?

Une devinette : Savez vous en quoi le chat est semblable au pied de chaise ?

Le Lièvre de Mars.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chiaki
Orphelin

Hors ligne

Messages: 11
Âge: 14 printemps
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: un couteau papillon
Tendance: ça depend des jours =P

MessagePosté le: 03/04/2010 21:46:22    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Premièrement, merci ^^
Sinon, pour la mémoire, c'est pas vraiment un oubli, simplement que ses souvenirs ne sont pas clairs. Pour Diamonds, c'est surtout parce que c'est celui qu'il connait le mieux mais, comme je le dis dans son histoire, Skull se balade un peu partout.

*Accepte la tasse de thé, hume légèrement avant de prendre une courte gorgée du liquide brulant*

Je crains de ne connaitre la réponse de votre devinette.
Revenir en haut
Innocence Takahashi
Orphelin

Hors ligne

Messages: 218
Innocence
Âge: 15
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Aucune
Tendance: Ambi, mais plus souvent Uke

MessagePosté le: 04/04/2010 15:55:04    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Re-bonjour,

Après un entretien avec ma consœur, je vais m'occuper de vous très cher orphelin.

Cependant, cette histoire de souvenirs pas clairs me chagrine plus que de raison. Je trouve cette justification honteusement banale et trop de fois servie ici pour que je l'accepte encore. Ce n'est point parce que votre personnage ne s'en souvient pas qu'il n'a pas d'histoire.

J'aimerais que vous me parliez plus avant de ce qu'il a vécu avant de venir sur les toits. Cette exigence n'est pas seulement pour me satisfaire, mais elle donnera davantage de fond à votre personnage. Ce forum exige un certain niveau d'écriture, tenez-vous le pour dit. Cependant n'allez pas non plus m'écrire un roman, ce n'est pas ce que je vous demande, simplement un paragraphe ou deux m'aideraient à y voir plus clair.

En dehors de ce détail, et une fois celui-ci corrigé, votre fiche sera validée, car je n'y vois rien qui me contrarie.

Un morceau de sucre ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chiaki
Orphelin

Hors ligne

Messages: 11
Âge: 14 printemps
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: un couteau papillon
Tendance: ça depend des jours =P

MessagePosté le: 04/04/2010 16:25:42    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Voilà, très cher, j'ai rajouté de quoi satisfaire vos envies... ou, tout du moins, celles que vous m'avez exposées.

Et ce sera deux morceaux s'il vous plait.
Revenir en haut
Innocence Takahashi
Orphelin

Hors ligne

Messages: 218
Innocence
Âge: 15
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Aucune
Tendance: Ambi, mais plus souvent Uke

MessagePosté le: 04/04/2010 16:36:28    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Bon je ne vais jouer les rats pour une fois.

Ah, par contre je viens de m'apercevoir d'une chose, il vous manque le smiley nécessaire à la validation du règlement. Semble t-il que je perds la tête et les yeux ces derniers temps.

Aller encore un peu de patience, la validation est pour bientôt.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chiaki
Orphelin

Hors ligne

Messages: 11
Âge: 14 printemps
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: un couteau papillon
Tendance: ça depend des jours =P

MessagePosté le: 04/04/2010 16:39:49    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Non : c'est moi qui perd la tête, j'étais persuadé de l'avoir mit...

*rajoute une pilule rose dans son thé*

En tout cas c'est fait désormais.
Revenir en haut
Innocence Takahashi
Orphelin

Hors ligne

Messages: 218
Innocence
Âge: 15
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Aucune
Tendance: Ambi, mais plus souvent Uke

MessagePosté le: 04/04/2010 16:49:55    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Votre fiche est validée !

Bienvenue, dans notre Wonderland abandonné.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chiaki
Orphelin

Hors ligne

Messages: 11
Âge: 14 printemps
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: un couteau papillon
Tendance: ça depend des jours =P

MessagePosté le: 04/04/2010 16:50:58    Sujet du message: Chiaki Répondre en citant

Merci, pas si abandonné que cela sinon je l'aurais pas trouvé ;D
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: 25/11/2017 06:31:31    Sujet du message: Chiaki

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Fiches Validées -> Orphelins Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com