Yokkai Index du Forum
Yokkai
.: La ville des Orphelins :.
 
Yokkai Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Sorel ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sorel


Hors ligne

Messages: 1
Âge: 23 ans
Résidant: Ace
Armes de prédilection: Explosifs
Tendance: Ambi

MessagePosté le: 06/04/2010 12:28:23    Sujet du message: Sorel Répondre en citant

Prénom :
Surnom : Sorel

Statut : Poursuivant
Âge : 23 ans
Quartier d'appartenance : Ace
Moyens de défense : Explosifs


Description physique :
Aaah Sorel Sorel... Il est bizarre. Ouais. Bizarre. Déjà il est grand vous voyez ? Très grand, on dirait à peu près... mmh... 1 mètre 87-89 pour un peu plus de 70 kg. Mais on dit ça au jugé hein ! Ouais, c'est ça qui est bizare. Pas normal même. C'est pas naturel d'être aussi grand quand on vit sur les toits depuis aussi longtemps que lui. Les premiers Orphelins n'ont pas eut la vie facile et on se demande bien où il a trouvé l'énergie pour grandir autant... Quelle idée d'avoir d'aussi longues jambes ! Si au moins il savait s'en servir... Sorel c'est aussi une bonne tignasse de cheveux mal coupés. Châtain très clair, presque roux parfois. Bizarre. Et des yeux... des yeux... trop bizare aussi... Grand aussi ? Non; il a juste cette espèce d'auréole orange autour de la pupille qui fait presque la moitié de son iris. Mais le reste est d'une couleur un peu vert crado comme ça... Souvent, de loin on a l'impression qu'il a les yeux kaki. Mais de temps en temps avec ce truc orange on jurerai qu'il y a une petite flamme dans chaque oeil.
Et sinon, il s'habille toujours comme un... clochard ? Mais vous en connaissez vous des gens qui n'ont pas l'air de clochard sur les toits ? Elle est bien bonne celle-la. Mais sans déc' c'est vrai que lui il est fortiche. Avec son vieux jeans large tout usé. Depuis qu'on le connais on l'a toujours vu avec ce même pantalon. Il ne s'en sépare jamais. Et quand il le déchire ou le brûle il le recout. Et avec ses vieux t-shirt crado ou ses sweet troués et distendus... Sans parler de ses baskets qui tiennent par on ne sais quel miracle autour de ses pieds... Bon c'est vrai qu'il fait plus clochards que les autres. Il a bien l'air miteux. Mais 'faut pas s'y fier. Il est barraqu' le Sorel. Que du muscle, et il sait s'en servir. Pas toujours quand il faut, mais avec lui il ne faut pas trop en demander.
Ca se voit quand même, il est bien large. Mais nan ! Ca c'est à cause de son manteau militaire ou on sais pas quoi où il planque toutes ses conneries ! C'est sûr que plusieurs kilos d'explosifs et bricoles répartis sur tout le corps ça donne de l'épaisseur !
A part ça rien de notable ? Maquillage ? Tatouage ? Sorel ? Non, avec l'épaisseur de crasse ou de suie qu'il a sur la gueule pas besoin d'un quelconque maquillage ! Bon 'faut pas croire, il se lave aussi souvent que possible mais chez lui ça revieint aussi vite qu'un boomerang. Pour ce qui est des tatouages ou piercing il n'en a pas. Enfin après on l'a jamais vu à poil mais on ne pense pas qu'il en ai.


Caractère :
Si Sorel allait voir une diseuse de bonne aventure, voila ce qu'elle verrait en premier sur ses lignes de vie : maladresse et chance. Les Dieux rigolent bien avec Sorel. Il est un peu l'équivalent pour eux de ce que la télé réalité est pour nous. Ils sont sûrement plusieurs à le regarder d'en haut, à l'observer, à le mettre dans des situations de merde et voir comment il réagit. Oh oui ! Ils se marrent bien avec Sorel. C'est peut-être pour ça aussi qu'il a toujours eut une chance de cocu dans ses malheurs. Les Dieux ne sont pas des ingrats ni des sadiques finis. Alors pour éviter sans doute que leur petit passe-temps ne finisse par tomber en dépression et se tue, ils lui envoient toujours aux bons moments une méga chance divine. Les crasses qui sont arrivés à Sorel et qui lui arriveront encore sont vraiment incroyables et inimaginables. Sa chance l'est tout autant.
A coté de cette malédiction ( ou bénédiction ) Sorel a quelques autres vices et mauvais traits... Car c'est une tête brûlée. Quand il s'est dis qu'il pourrait faire une chose, il la fait jusqu'au bout. Ce qui, à la réflexion, est une des raison pour laquelle il lui tombe toujours des ennuis plus gros que lui sur la tête... Et ce malgré le fait qu'il soit un peu peureux (c'est déjà trop pour un Poursuivant). Il a peur du vide depuis qu'il tomba d'un toit à l'époque où il était encore un jeune Orphelin. A part cela il est également kleptomane sur les bords. Mais ça tous les Orphelins le sont, c'est juste un vieux réflexe qui lui est resté.
Il a aussi une ou deux qualités, dont la première est son caractère très amical. Il n'est pas très farouche (trop long à la détente pour ça) et fait donc toujours plus rapidement que les autres connaissances des nouvelles personnes qu'il rencontre. Il s'entiche très rapidement des personnes qui lui plaisent ou avec qui il s'entend bien. Cela en fait un amant bien peu fidèle et très volage qui peu vite devenir exaspérant par son je-m'enfoutisme et bien sûr sa maladresse. Maladresse sentimentale et de moyen d'expression... Il a aussi un certain don pour la bricole qui lui est fort utile pour son passe-temps favori qui est aussi son péché-mignon : le feu.


Autres : Suite à cette chute mentionnée plus haut, Sorel est insensible de la jambe droite. Il vit avec depuis tout gamin et s'y est donc accomodé mais le handicap reste de taille. Bon, le fait qu'il ait une démarche un peu étrange n'est pas très grave, mais c'est une autre histoire lorsqu'il s'agit de courir vite et bien ou de sauter par dessus des précipices. Sa maladresse n'est pas tant innée que dûe à ses mésaventures passées.


Histoire :
La vie de Sorel commence dans les rues de Yokkai, à l'âge de 5 ans. Petit, affreusement maigre et sale. Faiblard, complètement paumé et étourdi. Il survie comme il peut. Vole sa nourriture ou la trouve dans les poubelles. Récupère de-ci de-là de quoi se vêtire. Ne dors jamais plus de trois nuits au même endroit. Attire sur lui tous les ennuis... Ses plus vifs souvenir remonte à cette époque. Pourtant avant cela Sorel avait une famille. Un père et une mère qui l'avait baptisé Sô, et un frère cadet qui s'amusait à l'appeler Sorel. Tous sont mort dans l'incendie de leur appartement. Sorel ce jour là était à l'école. De retour chez lui il n'avait trouvé qu'une forte agitation et une grosse foule attroupée près de l'immeuble où des flammes gigantesques surgissaient des fenêtres. De tout ceci, il n'en garde aujourd'hui qu'un souvenir confu, quelques images floues et de vagues impressions.

Il tenu 3 ans dans la ville avant que cela commence vraiment à chauffer pour des petits vagabond comme lui. la ville devenait de plus en plus dangeureuse. A ses 8 ans, il ne comptait plus le nombre de fois où il s'était fait rosser puis enfermer. A chaque fois il réussissait à s'échapper par quelques gros coup de chance ou avec l'aide de quelques amis. Mais un jour il finit par se retrouver tout seul dans les rues lugubres de Yokkai. Il avait été bien long à la détente avant de s'appercevoir d'une chose simple. A savoir que tous étaient morts, emprisonnés ou disparus. Disparus où ? il n'en avait pas la moindre idée; mais instinctivement il prit le même chemin que ces derniers. Petit à petit il se mit à vivre de plus en plus en hauteur. D'abord dans quelques appartements désafectés, près du sol. Il redescendait seulement pour trouver de quoi manger. Puis il grimpa les échelons pour un jour réussir à se trouver un petit mode de vie qui lui permettait de ne plus mettre un pied dans ces rues devenues bien trop dangeureuses. Il lui fallu un an pour atteindre pour la première fois un des nombreux toit de la ville. Alors réellement sa vie d'Orphelin débuta.

Il rencontra les Orphelins et se fit vite accepter et intégrer. Cependant il lui fallut beaucoup de peine pour assimiler les nouvelles règles de ce monde en suspenssion.
Trop tête en l'air, trop maladroit, trop petit... Même si ses amis l'adoraient pour son caractère doux, aimable et amical, dès que les choses sérieuses arrivaient, il était un boulet. Même Cassiel, son meilleur ami et le plus patient entre tous envers Sorel, le grondait parfois pour ses gaffes.
La leçon finit quand même par rentrer. D'une malheureuse façon qui faillit coûter lui coûter la vie, un jour de pluie.
Un jour comme bien d'autre où sa petite bande d'amis fut prise en chasse par deux Poursuivants. Sorel ralentissant affreusement le groupe dans la fuite, l'instinct de survie prit vite le dessus sur l'amitié. Sorel fut laissé à la traine. Seuls Cassiel et un autre Orphelin restèrent également à la traine pour l'aider. Les deux groupes prirent des directions différentes, chacun désormais prit en chasse par un Poursuivant.
Les trois Orphelins décidèrent de se cacher derrière un pan de mur à moitié écroulé. Tous les trois blottis ensemble, grelotant sous la pluie drue mais se forçant à rester immobile et silencieux. Le Poursuivant n'était qu'à quelques pas et les cherchait, les cherchait... jusqu'à ce que Sorel éternue trop fort. Par chance un coup de tonnerre retentit en même temps. Mais s'il couvrit le bruit de Sorel, il ne suffit pas à camouffler le bruit du muret qui s'écroulait. A trois Orphelins (ou plutôt deux et demi car Sorel ne valait pas grand chose au combat) contre un Poursuivant, la bataille qui eut lieu fut à peine équitable. Le premier Orphelin mourrut. Cassiel protégea Sorel autant qu'il le pu mais le Poursuivant le maitrisa, l'immobilisa et commença à lui arracher ses vêtements. Sorel, paralysé par le froid de cette pluie et surtout par la peur mit du temps à réagir sur ce qui allait se passer. Il se rua sur le Poursuivant. Celui-ci l'envoya rouler d'un coup d'épaule. Et Sorel roula, roula, jusqu'au bord de la plate-forme. Alors, tout au ralenti, il vit le bord se rapprocher, il vit le vide s'ouvrir devant lui et sentit le vent lui arracher les cheveux tendit qu'il croyait entendre de plus en plus lointainement le cri de désespoir de Cassiel; puis plus rien.

Depuis ce jour Sorel déteste le vide. Il déteste la hauteur. Il déteste devoir sauter de toit en toit. A chaque saut il sent ses entrailles se liquéfier et son coeur semble partir dans les régions les plus basses de son corps. Depuis ce jour aussi, il ne sent plus sa jambe droite. Mais il est en vie et le prix à été payé. Après sa chute, les Orphelins le retrouvèrent et constatant non sans surprise qu'il vivait encore tentèrent avec leur petits moyens de le soigner. Il lui fallut un an avant de retrouver toutes ses facultés, ou presque. Mais Sorel avait enfin compris toute la dangeurosité de la vie d'Orphelin. Il refusa de sortir de l'abri. Et resta le plus possible cloitrer dans leur nid. Evidement les autres Orphelins le considérèrent encore plus comme un boulet. Pourtant Sorel sut se montrer utile. Son don pour le bricolage permis d'améliorer leur quotidien et il remonta bien vite dans leur estime.

Il resta de longue année à vivre ainsi. Aussi paisiblement qu'il peut l'être possible pour un Orphelin. Le seul évènement notable fut une énième course poursuite par un Poursuivant ou, avec sa chance innée, Sorel s'en sortit grâce à une explosion qui tua son ennemi et lui sauva la vie. A part quelques cheveux roussi et un fort mal de tête il s'en sortit indeme.

Cette vie de vagabondage en compagnie de ses amis devint soudain houleuse quand les Orphelins devinrent septiques à son sujet. Sorel avait 22 ans mais ne le savait pas. Peu d'Orphelins connaissent leur âge. Mais Sorel avait connu une poussée de croissance impressionnante, sa voie avait muée, sa musculature s'était développée de façon... équiétante. Pourtant il restait l'agneau pataud, fidèle à lui-même et à son bricolage. Quand les doutes furent clairement exprimés, quelques Orphelins dont Cassiel, qui était un peu plus jeune, prirent sa défense. Mais on ne peut pas lutter éternellement contre les lois de la communauté entière. Et sans vraiment savoir pourquoi, Sorel fut chassé. Au début, il chercha à rejoindre d'autre groupe d'Orphelin. Mais la nouvelle le dépassait souvent, et même quand il parvenait à s'intégrer quelques jours, il était de nouveau chassé avec violence. Sorel, on le sait a toujours été long à comprendre et assez déphasé. Il faut donc excuser sa stupidité. Pour lui, il n'avait aucune intention d'être Poursuivant et avait beau l'expliquer à ses "amis", rien n'y faisait. Ce fut la période la plus triste de sa vie. Il n'avait même pas eut la présence d'esprit de dire adieu à son meilleur ami : Cassiel. Mais quand il s'en rendit compte, il était trop tard.

Plusieurs mois il traina sur les toits comme un chien. Plus misérable encore qu'il ne l'avait été enfant dans les rues de Yokkai. Jusqu'au jour inévitable où il débarqua à Ace. Là encore, son caractère franc, joyeux et amical lui rendit grandement service. Sa maladresse et son handicap en firent vite le bouffon du quartier. Et même si les Poursuivants s'amusaient de lui et se moquaient, dans le fond, il était apprécié. Il faut dire qu'à leur yeux, Sorel ne serait jamais un rival.
Ils n'avaient pas tord. Sorel apprit très difficilement sa nouvelle activité. Parcourir les toit, traquer, fouiner, suivre des pistes, devenir le plus rapide et agile... Glups. Avec sa hantise du vide, ce ne fut pas une mince affaire. Pour tout dire, il était devenu la honte des Poursuivants. Même les Orphelins commençaient à le connaitre, et dès qu'ils le voyaient se lançaient à sa poursuite. Un Poursuivant poursuivit. C'était devenu le monde à l'envers. D'ordinaire, les Orphelins le taquinaient seulement et le suivaient à distance, par peur des autres Poursuivants.
Mais un jour, il tomba sur une bande vraiment enragée.
Les caillous et les pierres fusèrent sur lui. Sorel tenta bien de les effryer et de se battre. Mais il maniait le katana comme un poireau... Puis il fut carrément prit en chasse. Après plusieurs heures de lutte et de fuite acharnée, épuisé, seul, sans espoir d'aucune aide, Sorel allait tout lâcher, abandonner... Alors, pour la deuxième fois de sa vie, il fut sauvé par une explosion. Il fut blessé légèrement, mais tous les Orphelins trouvèrent la mort.
On l'a dit et répété, Sorel est long à la détente.
Mais ce jour là, son cerveua fit tilt.
Explosifs.
Quel arme fabuleuse il pouvait avoir là. Pas ces épées ou ces poignard dont il ne savait se servir, mais une bonne grosse bombe. Quoi de mieux pour se protéger ? Et puis question logique, Sorel n'était pas un âne. Il apprendrait vite à les manier, les utiliser, et pourquoi pas les fabriquer lui-même...

Aujourd'hui Sorel à 23 ans. Si vous vous demandez comment un imbécile pareil, doublé d'un maladroit pas possible est encore en vie... vous savez maintenant pourquoi.

RP effectués : Aucun pour l'instant =3

Comment êtes vous arrivés sur Yokkai ? La chance
Avez-vous lu le règlement ? Voui
Et le contexte ? Bis
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: 06/04/2010 12:28:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Innocence Takahashi
Orphelin

Hors ligne

Messages: 218
Innocence
Âge: 15
Résidant: Diamonds
Armes de prédilection: Aucune
Tendance: Ambi, mais plus souvent Uke

MessagePosté le: 09/04/2010 07:03:04    Sujet du message: Sorel Répondre en citant

Bonjour à vous cher Poursuivants, et bienvenue sur Yokkai.

Je tiens tout d'abord à vous remercier de choisir un rang si mal aimé sur Yokkai.

Passons à présent à votre fiche. Ce fut une agréable lecture, cependant il vous manque le smiley nécessaire à la validation du règlement. Ensuite j'aimerais passer à un point qui me laisse sceptique, votre moyen de défense. Ce n'est pas que je ne l'autorise pas, mais je le trouve très, voir trop puissant. D'autant que j'aimerais savoir comment votre personnage a apprit à en fabriquer, car j'ignore si vous réalisez que même artisanalement, ce genre d'outil est très complexe de réalisation, et surtout nécessite un matériel relativement couteux sur les toits. (Sachez que la plupart des Orphelins ne sait ni lire, ni écrire. Logiquement, il vous aurait fallu un mentor pour apprendre à maîtriser une telle technologie, et beaucoup d'essais infructueux avant de parvenir à la maîtriser.)

En tant que Poursuivants, vous ne devez pas seulement tuer des Orphelins, mais les capturer, et ce, afin de vous faire un peu d'argent, afin de vous procurez le matériel utile.

Bref, une fois que vous aurez éclairé ma lanterne, je consentirai éventuellement à vous accorder ce "don", si vous savez ne pas en abuser, et en user de manière logique. Je ne prendrai pas la responsabilité de voir nos chers toits se transformer en champ de mines.

En attendant, désirez vous une tasse de thé ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 11/04/2010 15:28:51    Sujet du message: Sorel Répondre en citant

Bienvenue Sorel !

En complément de ce qu'apporte Innocence je précise que le mode de combats à l'aide d'explosifs bien que plaisant à manier en rp est difficilement acceptable sur Yokkai. Les quartiers Orphelins se situes sur les toits d'immeubles habités ou dans certains cas d'entreprises. Les explosifs produisent du bruit et des secousses, et si la petite vie du monde d'en bas est dérangée à ce point là ils auraient tôt fait de raser toute la population en employant une milice beaucoup plus radicale que les Poursuivants =/

Bravo pour la fiche en passant, elle est agréable à lire. S'il y a la possibilité j'aimerais que tu choisisses un autre avatar qu'un chibi en pied.

Prenez une tasse, une tasse toute sucrée ♥
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: 22/09/2017 20:04:25    Sujet du message: Sorel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com