Yokkai Index du Forum
Yokkai
.: La ville des Orphelins :.
 
Yokkai Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Yun ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Fiches Validées -> Orphelins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yun
Orphelin

Hors ligne

Messages: 9
Âge: 21 ans
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Aiguilles
Tendance: Ambi à tendance Uke

MessagePosté le: 09/05/2010 22:04:01    Sujet du message: Yun Répondre en citant

Prénom : Yun
Surnom : Yu’, Monsieur Bonheur, Doc', le violeur de Dealer
Diminutif : Son prénom est déjà suffisamment court, pas besoin donc..

Statut : Orphelin
Âge : 21 ans
Quartier d’appartenance : Hearts
Moyens de Défense : Yun est plutôt bon pour le lancer, il récupère donc des petits bouts de bois, ou de fer qu’il taille, ou fond en petite aiguille pour les lancer sur les ennemis en visant les points vitaux.

Description Physique :

Malgré ses 17 ans, Yun est quelqu’un de plutôt petit, ce qui est, sur les toits, un gros avantage. Plutôt menu, il se glisse facilement n’importe ou, et est aussi discret qu’un chat. D’ailleurs du chat, il en possède les yeux, de grands yeux tout doux, verts, rieur et malicieux. Deux pupilles pétillantes de vie et d’optimisme. Deux billes de bonheur. Son teint est pâle mais frais, légèrement rosé sur les pommettes et ses lèvres fruités comme des framboises à peine cueillit. Avec ses longs cheveux blonds, l’ont dirait un petit ange descendu tout droit du ciel, et pourtant, il faut se méfier de Yun comme l’on se méfierait d’un chat sauvage. Il a beau avoir de fines mains, celles-ci peuvent être meurtrière si sa survie en dépend. Méfiant, ses fins sourcils blond, se froncent souvent pour observer à bonne distance les personnes qui se rapprochent de lui.
Yun n’a pas trente-six milles vêtements, non, il a sa salopette courte, jaune et sa lui suffit amplement, d’ailleurs il arrive à cacher ses aiguilles dans divers repli du tissus. D’ordinaire, il est souvent pied nu, mais vu la présence de débris sur les toits, il à réussis à échanger une pince à cheveux en plaqué or qu’il avait sur lui le jour de sa fuite, contre une paire de bottes courte d’une brun ocre, assez usés, mais dont la semelle est encore épaisse.
Cependant, Yun ne se séparera jamais de son collier, un souvenir de son petit frère qui disparu lors de la fuite vers les Toits, il le porte toujours autour du cou, au bout d’une petit chainette en argent. Et même contre du vernis à ongle il ne l’échangerait pas. Parce que Yun adore le vernis à ongle, il en est dingue et il serait prêt à donner ses fesses rien que pour un tube, surtout pour des teintes qu’il ne possède pas. Sa couleur du moment était le bleu mauve, entre deux fuites il a le temps de se faire les ongles au coin du feu.
D’ailleurs, ses ongles sont une arme redoutable, il n’hésite pas à mordre et à griffer pour s’en sortir. A l’occasion, quand il arrive à choper une fleur, il se l’attache dans les cheveux, et va se dandiner auprès des autres pour recevoir un compliment.

Caractère :

Aussi doux qu’un chaton avec ceux qui sont gentils avec lui, il peut être un vrai diable dans un combat, se tortillant, griffant, mordant, plantant ses aiguilles là ou ça mal. Avec lui les coups bas n’existent pas, il frappe là où ça mal, visant les parties génitales si il le faut. Il n’existe que la loi du plus fort, et pour être le plus fort, il ne faut pas se faire prier avec des règles de midinettes.
Impulsif, Yun s’emporte assez vite, grognant et pestant contre ceux qui l’embête, il à tendance à bouder ouvertement, mais même lorsqu’il reste seul dans son coin, il reste sur ses gardes. Plutôt sociable, il peut parler à tout le monde, mais se méfie quand même un peu, et préfère vraiment connaître une personne avant de parler de lui. Parler de son passé est quelque chose qui le torture, il ne veut plus y penser, la haine qui brûle en lui est encore ardente.
Malgré le manque de livre sur les toits, Yun lit tout ce qu’il est possible de trouver sur l’anatomie humaine, passionné par la médecine, il se sert de ses connaissances pour soigner les autres avec les moyens du bord, et pour viser méthodiquement les points vitaux de ses ennemis.
Depuis que Yun à 20 ans, il ne peut s’empêcher de penser aux petites années, voir trois vu son visage juvéniles, qu’il lui reste à vivre en relative sécurité. Il ne peut s’empêcher de se dire que tous les petits qu’il soignent voudront le tuer un jour.
Yun est prêt, oui, il est à mourir quand on le suspectera, à quitter ce monde, jamais il ne deviendrait un Poursuivant, jamais. Plutôt sauter des Toits. Et pourtant, il ne sait pas trop pourquoi, une lueur brille au fond de son cœur. Oui, il espère de tout cœur qu’il arrivera à partir sans devoir aller en bas, sans devoir rester en haut.
Yun ne veut qu’une chose, continuer de rire, de s’occuper des plus petits, de leur raconter des histoires avec une grosse voix au coin du feu, il veut continuer de tuer les Poursuivants, de sauver sa vie. Oui. Yun adore la chasse, même si les fortes de têtes de Hearts lui interdise de sortir car il est le seul à les soigner, Yun refuse toujours, et n’en fait qu’à fait sa tête. Personne ne lui dictera sa conduite. Toute son enfance à été entravée par les interdictions, sur les Toits, il est libre comme l’air, libre d’agir comme bon lui semble. Dans la limite du raisonnable toutefois.
Yun, prie le Dieu du vent et du Ciel pour qu’on le laisse faire ce qu’il aime. Il prie pour ne pas devenir un animal traqué, il prie pour ne pas devoir les rejoindre, ne pas s’endormir dans leur bras avant la chute mortelle.

Non. Jamais.

Autres :
Asthmatique, Yun fait parfois des crises en plein combat, et il est alors difficile pour lui de fuir. Il est même obligé de vendre son corps à un marchand pour obtenir un aérosol, mais maintenant il à son revendeur personnel avec qui il partage sa couche en échange de quelques produits.
Yun à cette étrange capacité à diffuser du bonheur autour de lui, tout souriant, il attire facilement la sympathie des autres, même si il se méfie des inconnus. Il irradie de félicité, et ensoleillé les nuits de ces petits orphelins.

Histoire :

Toute sa courte vie, Yun se souviendrait de ce jour, c’était un jour comme un autre, il faisait beau, même un peu chaud, et Yun était assit dans le jardin, surveillant son petit frère des yeux. Yun avait tout juste 12 ans, ses jambes se balançaient dans le vide, ses mains accrochées à la corde de sa balançoire. L’arbre le protégeait du soleil, et Yun cria :

- Little, revient par ici, ne va pas au soleil…

Pestant contre son petit frère, Yun quitta sa balançoire, et alla prendre le petit Little dans ses bras pour l’asseoir sur ses genoux à l’ombre.

-Alors petit voyou, on n’écoute pas son grand frère…Riant de toute ses dents, souriant de cette façon qui vous rendait l’estomac tout chaud, il embrassa le bambin, s’allongeant dans l’herbe du petit jardin. Tout semblait si calme, si le temps pouvait s’arrêter, tout serait parfait.

Son frère s’endormit contre lui, tranquillement, sa menotte accroché à son doigt, quand la porte de la maison claqua.
Imperceptiblement, Yun se tendit, il se déplaça, et se cacha derrière l’unique arbre du jardin. La porte du jardin s’ouvrit et un homme imposant s’avança, gueulant comme un porc, hurlant le prénom de Yun, et lui ordonna de rentrer.

-YUUN !!! VIENS ICI, PETIT CON, RAMENE TON CUL ICI, C’EST QUOI CE BORDEL DANS LA CUISINE ??? YUN, SI TU NE REVIENS PAS TOUT DE SUITE? TU SAIS COMMENT CA VA FINIR…??

Le petit garçon resta enfoncé contre le creux de l’arbre, priant pour que son père ne le cherche pas plus, mais Little se réveilla et se mit à pleurer. Yun paniqua et chuchotta :

-Chut Little, Chuutt..s’il te plaît, je t’en prie, tais-toi…Little…

Trop tard,, son père venait de plaquer son énorme main sur son épaule et le soulevait déjà par la peau du coup. Yun cria, se débattit, et tenta de garder Little dans ses bras.

-Lâche moi..Lâche moi, tu me fais mal..cria-t-il à son père, qui le força à rentrer à la maison. Il fut balancer sans ménagement dans la cave, il dégringola les escaliers, se cognant contre les marches, et atterrit dans la terre meuble du sous-sol. Se relevant avec difficulté, il chercha Little des yeux, et ne le trouva pas, se retournant, il vit son père dans l’embrasure, tenant Little par le poignet, le faisant pendre lamentablement comme une poupée de chiffon, le petit hurlait à plein poumon.

-Papa, lâche le, tu lui fait mal..Papa je t’en prie..

Le petit blond, voulut se redresser mais une douleur dans la cheville l’obligea à rester à terre.

-LA FERME SALE PUTE, TOUT EST DE TA FAUTE !!! TU N’ES QU’UNE SALE PUTE COMME TA MERE !!!

La porte se referma dans un claquement, et le noir envahit toute la pièce. Tremblant de peur, il se recroquevilla et se boucha les oreilles pour ne pas entendre les hurlements de douleur de son petit frère. Yun n’en pouvait plus, non vraiment…Il hurla à son tour, se maudissant d’être si faible. Il hurla lorsqu’il s’appuya au mur pour se redresser, mais il tint bon.
Il se leva, et grimpa les marches avec difficulté, son visage se crispant sous la torture. Il clopina jusqu’à la porte, et appuya sur la poignée, son poids bascula et il s’écrasa sur le carrelage de la cuisine. Les hurlements de son frère redoublèrent, et Yun, le visage ravagé par les larmes rampa jusqu’à l’évier, et se redressa comme il put.
Ses doigts se refermèrent sur le manche d’un couteau de cuisine, la lame acier brilla un court instant, et Yun se tendit, il glissa le long des meubles s’accrochant comme il pouvait, enjambant les immondices qui stagnaient dans la cuisine depuis des mois. Quand il arriva dans le salon, son sang ne fit qu’un tour quand il vit son petit frère d’à peine 5 ans, nu entre les cuisses velues de son père. Non, jamais il ne devrait arriver à son petit frère ce qu’il avait vécu. Cela faisait tant d’années, qu’il subissait le viol et les coups incessants de son père alcoolique et pervers. Jamais.
Sa main trembla, le couteau faillit tomber au sol, mais Yun s’approcha derrière, il leva le couteau, se mordit la lèvre, et quand un nouveau hurlement retentit, quand il vit la main s’approcher des cuisses de son frère, il abattit le couteau dans la nuque sans réfléchir. La lame s’enfonça comme dans du beurre, glissant comme sur une tartine qu’on tartinait. Le sang gicla, violement, le long du mur, comme une traînée de peinture, le sang éclaboussa son petit frère, et celui-ci se tut tout à coup.

Yun recula, lâchant le couteau, son esprit carbura, réfléchissant aux conséquences de son acte. Il prit son frère avec lui, courut dans la chambre malgré sa cheville boiteuse, et fourra tout ce qu’il trouvait dans un sac à dos, il prit des vêtements, l’argent qu’il cachait, des trucs à manger. Tout en lui bouillonnait, ses mains étaient pleines de sang, et pourtant, pourtant, il arrivait à penser, à réfléchir, il était dans un état second, qui lui ouvrait de nouvelle vision.
S’engouffrant dans la salle de bain, il nettoya vite fait son frère, le changeant, et enfilant sa salopette jaune, il se rua hors de la maison, son frère dans ses bras.

-Chut Little, tout va bien, tu es avec moi, tout ira bien maintenant…

Yun, lui sourit, tout doucement, dévoilant ses dents blanches, et Little écrasa ses mains sur ses joues.

-Papa partit..A pu Papa…

Deux mois, c’est le nombre de jours que Yun et Little purent survivre dans la rue, traqué comme des bêtes tous les soirs, ils avaient rallier un petit groupe d’orphelin qui vivait à l’est de la ville. Là il avait apprit à survivre, à se cacher pour sa survie. Il apprit à se camoufler pour survivre au rafle que les Rabatteurs effectuaient.
Il apprit l’A Cappella, la chantant à son frère le soir, Yun souriait toujours, il souriait pour son frère.

Le temps des Rois étaient révolus, et était arrivé cette fin, le commençant des Poursuivants, une nouvelle ère encore bien pire. Le temps des rois avait une période « prospère «  pour les Orphelins, mais même maintenant les toits n’étaient plus sûr, et il était plus facile de se nourrir dans les bas-fond que tout en haut. Tout cela, Yun l'ignorait, lui se demandait seulement, si tout en haut, l'on voyait mieux le ciel.

Etais-ce vraiment mieux en haut ? Qu’y avait-il ? Auraient-ils plus de chance de survie ? Pendant toutes leurs vies allaient-ils être traqués ?

Yun se posait beaucoup de question, mais quand il regardait son petit frère dormir, tout allait pour le mieux.

Cette nuit là, il pleuvait, il fut réveiller par de l’agitation, des sifflets retentirent de partout, et aussitôt Yun se releva, il prit son sac et le mit sur son dos, réveilla son frère et lui ordonna de courir en faisant le moindre de bruit possible.

Ils coururent tout les deux, glissant sur les pavés, une ombre passa devant eux, un autre enfant qui fuyait. Il le suivirent pendant quelques instants, avant de tourner ayant une mauvaise impression sur la direction du gamin.
Un cul de sac.
Yun pesta, sentant l’angoisse monter dans sa gorge, il chercha une issue. Ne jamais revenir en arrière. Jamais.
Paniquant, il lâcha la main de son frère, et vit une échelle montée vers les toits. Trois ombres se rapprochèrent, et Yun monta à l’échelle.

-Little, aller vient..On va monter se cacher..Viens…

Il lui tendit la main, mais Little trébucha.

-Little, dépêche toi, je t’en supplie…

Redescendant de quelques marches, Yun saisit la main de son frère au moment ou trois hommes arrivaient. Ils les repèrent facilement, et se précipitèrent vers eux.
Dans un ultime effort, Yun souleva son frère, et lui fit grimper quelques marches, tout deux montèrent comme ils purent, entendant le grincement de fer de l’escalier. Le cœur de Yun battait à tout rompre, il serrait fort la petite main, se forçant de ne pas pleurer ni hurler de terreur. Il aurait voulut hurler, sauter dans le vide pour en finir avec tout ça.
Mais il ne pouvait pas.

Non, il y avait Little.

Les hommes s’approchaient, encore, encore plus. Et l’escalier se termina, à mi chemin, il restait encore toute la moitié de l’immeuble à grimper.

Les Toits, ils seraient en sécurité là-bas, il fallait y arriver.

Mais Little n’y arriverait jamais. Non jamais. Il se mordit la lèvre, et posa ses pieds sur le rebord d’une fenêtre, le verre lui entailla les avants-bras, et il vit son frère.

Il vit son frère être tiré sauvagement en arrière, il le vit se faire attrapper. Yun hurla, il hurla de douleur, il sauta sur l’homme, griffant et mordant, il arracha un bout d’oreille à l’un des poursuivants, et se débattit pour sauver son frère.

-Littleeee..LITTLE, LITTLE….

Mais Little fut pousser dans les bras d’un troisième homme, et il fut intouchable. Little pleurait, il pleurait de sa petite voix fluette. Puis alors il cessa de pleurer, et hoquetant, il cria.

-Yun, va t’en…Yun…Toi reviens plus tard…Yun…

Et le blond, croisa le regard de son petit frère. Il tendit le bras pour le toucher, mais un homme lui attrappa la taille et Yun se débattit, il gronda, et frappa entre les jambes de l’homme avant de détaler vers les toits.

-Je reviendrais Little, je te le promets…

Yun mit toute la nuit pour monter, il réussit à semer ses poursuivants au bout de quelques heures, et avec sa souplesse de chat, il sentit le plat du toit quand les lueurs du soleil percèrent les premiers nuages. Et pour la première fois, il vit ce soleil orange, éblouissant, flamboyant. Il vit le plus beau lever de soleil de toute sa vie, et même si son visage crasseux étaient baignés de larmes, il admira ce moment, épuisé.

Quand Yun reprit connaissance, il était dans entouré d’une petite communauté d’enfant de tout âge. Il les fixa, incrédule.
Alors c’était vrai, tout était vrais, il y avait bien des Orphelins sur les Toits.

Epuisé, il perdit de nouveau connaissance.

9 ans plus tard.

Reniflant, Yun se redressa de sa couche, et sourit à la vue du corps nu à ses côtés. Il enfila sa salopette jaune, attacha ses longs cheveux blonds en queue de cheval, prit une fleur qui traînait dans la réserve du Dealer, et fit le tour de la pièce. Il prit deux aérosol pour son asthme, un vieux bouquin de médecin, et trois paquets de biscuits.

-Mon corps vaut bien tout ça…

Riant, il sortit au grand soleil, et s’étira, son pendentif tapant sur sa poitrine. Bientôt Little, bientôt….

Yun, enfourna un biscuit dans sa bouche, et s’approcha du bord de l’immeuble, fixant le bas, il s’accroupit et jetta quelques coups d’œil pour voir si la voie était vide. Ne voyant aucun danger, il prit son élan et courut pour sauter sur le toit suivant. Il bondit, s’envolant tout simplement, pour atterrir avec souplesse. Souriant, il rejoignit rapidement un petit groupe d'enfant du quartier Heart, et fut accueillit avec joie par les plus petit.

-Ehhhh, salut tout le monde…Devinez ce que vous à ramener Yun, heiiin…

Il sortit les paquets de gâteau et distribua avec enthousiasme les pâtisseries, avant d’aller s’asseoir prés du feu.
Bientôt il aurait 22 ans, bientôt il serait chasser, traquer de nouveau. Yun voulait disparaître. Sauter du haut des toits.

Mais il y avait Little, Little qui l’attendait…Il avait promit.

Je te retrouverais Little.

Rp Effectués : Aucun pour l’instant.

Comment êtes-vous arriver sur Yokkai ? Via un annuaire de site.
Avez-vous lu le réglément : Bien sûr. *^*
Et le contexte : Pour sûr et en entier, j’ai adoré. Bravo.

Voilà, j'espère que tout ira bien !!


Dernière édition par Yun le 10/05/2010 18:54:28; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: 09/05/2010 22:04:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 09/05/2010 22:46:12    Sujet du message: Yun Répondre en citant

Bonjour jeune homme, du thé ? ♥
Cela fait plaisir de voir quelqu'un exploitant les dealers le concept des dealers de la sorte.

La fiche est presque validable, mais il y a juste deux trois petits détails à revoir ;
• le côté yeux jaunes (je ne suis pas persuadé que ça existe chez les humains) et les ongles "aussi durs que l'acier". Peut-être pas quand même hein :3 ton personnage peut évoquer le félin même sans ça ♥

Citation:
Le temps des rois avait une période « prospère « pour les Orphelins, mais même maintenant les toits n’étaient plus sûr, et il était plus facile de se nourrir dans les bas-fond que tout en haut.

Je suis d'accord qu'il apprenne l'A Capella même dans les rues mais comment pourrait-il avoir tant de connaissances sur le monde des Orphelins qui n'est qu'une demi-rumeur en bas ?

Citation:
Souriant, il rejoignit l’emplacement actuel du clan Heart, et fut accueillit avec joie par les plus petit.

Comme il n'y a plus vraiment de "clans" sur les toits cette phrase est un petit peu dérangeante. Voulais-tu parler du quartier ou d'un groupuscule d'Orphelin organisés ?

Enfin je crois qu'il manque un petit code dans ta fiche qui a été caché dans le règlement ^_^ il faut retourner le chercher.
_________________
Revenir en haut
Yun
Orphelin

Hors ligne

Messages: 9
Âge: 21 ans
Résidant: Hearts
Armes de prédilection: Aiguilles
Tendance: Ambi à tendance Uke

MessagePosté le: 10/05/2010 18:40:52    Sujet du message: Yun Répondre en citant

Volontiers.."sort sa tasse en porcelaine de sa poche et s'asseoit en tendant la tasse"

Je vais retirer le jaune des yeux alors, quand au ongles aussi dure que l'acier, c'est une métaphore voyons, ses ongles ne sont pas aussi dur que l'acier hihihihi.
Quand aux connaissances, ce sont mes connaissances et non pas ceux de Yun, c'est juste moi qui le sait, mais si cela dérange je vais retirer cette phraseuuhh, pourtant je la trouvait classe T_T, m'enfin je l'ai changé de façon à se qu'on sache que Yun ne sait rien.

En fait je pensais que le quartier Heart regroupait encore un clan majeur, mais si ce n'est en fait que des petits clans, il rejoint le premier petit clan qu'il trouve.
Je pense que Yun est assez connu dans Heart pour se permettre de vagabonder comme il l'entend. Je pensais en faire une sorte de médecin itinérant, qui aurait son coeur dans le quartier "Heart" (jolie jeu de mot lol ), mais qui irait de quartier en quartier, pour finir par devenir Dissident quand on commencerait à le pourchasser.

C'est possible tout ça ?

Quand au code, j'ai les lu les règles et j'ai oublié en tapant la fiche. Mais voilà le signneeeeuuh.
Revenir en haut
Jester
Orphelin

Hors ligne

Messages: 1 708
Jester
Âge: 19 ans
Résidant: Hearts
Tendance: Ambi, uke selon les prétendants.

MessagePosté le: 10/05/2010 21:19:55    Sujet du message: Yun Répondre en citant

Je préférais demander je n'étais pas certains que ce ne soit qu'un effet de style...
Non un clan c'est quelque chose de trop soudé et ils ne le sont pas. Ils cohabitent au même endroit et ils sont nombreux à le faire à Hearts pour des raisons de commodité.

Ce sera possible oui, quoique s'il est réellement une sorte de médecin au service des Orphelins et que son talent est reconnu alors il pourra bénéficier d'un statut spécial et ne pas être chassé.
Je te valide et te souhaite la bienvenue sur les toits petite chose ♥
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: 22/09/2017 20:04:27    Sujet du message: Yun

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Yokkai Index du Forum -> Pré-RP -> Fiches Validées -> Orphelins Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com